Connectez-vous S'inscrire

À la recherche de volontaires pour sauver des vies en France et dans le monde

Article le Journal de Saône et Loire du 27 février 2017

SAÔNE-ET-LOIRE - SECOURS


À la recherche de volontaires pour sauver des vies en France et dans le monde

Créé à Paray-le-Monial il y a bientôt 20 ans, le Groupe secours catastrophe français jouit maintenant d’une portée nationale et internationale. Chaque année, ses membres sont envoyés en France ou dans le monde pour des opérations solidaires.

En Saône-et-Loire, ils ne sont plus que deux. Deux et demi, avec Benjamin, 23 ans. Gueugnonnais, le jeune homme a quitté la région pour ses études, mais y revient fréquemment et participe aux activités de l’antenne départementale. Son dernier voyage avec le Groupe secours catastrophe français (GSCF), c’était en fin d’année dernière, au Maroc, pour dispenser des formations de secourisme. Thimotée, 28 ans, habite Joncy et est le représentant départemental de l’association. Lui aussi est parti au Maroc, début 2016, pour des opérations de développement. Enfin, Frédéric, 34 ans, vient de Digoin. Son dernier voyage : des opérations de secours au Népal après un séisme en 2015. « Il n’y a plus que nous pour le département », regrette Thimotée.

 

« On doit trouver des adhérents »

Pourtant, l’organisme a été créé à Paray-le-Monial, en 1999. Mais son président fondateur, Thierry Velu, a dû quitter la région et le siège de l’association se trouve désormais à Villeneuve-d’Ascq (59). Elle regroupe aujourd’hui près de 250 membres au niveau national. Chaque année, un peu plus d’un tiers d’entre eux part en mission, en France comme à l’étranger.

Les missions du Groupe sont multiples, allant des opérations de secours après des catastrophes naturelles à des opérations humanitaires et sociales, en passant par l’aide aux personnes sans domicile fixe.

Un projet : se faire connaître

Désormais, l’association part en quête de nouveaux membres dans le département. « Pour la première fois, on va mener des événements pour se faire connaître. On doit trouver des adhérents », annonce Thimotée. Des tenues de stand devraient ainsi être organisées à Gueugnon et Montceau, dont une avant l’été, sans que les dates exactes ne soient arrêtées. « On voudrait aussi trouver des accords avec des communes de Saône-et-Loire ( lire par ailleurs ) », ajoute Thierry Velu. Pour le président fondateur, il est important que le département redevienne actif au sein de l’organisme : « Le siège est dans le Nord, nous sommes en train de monter une antenne vers Nîmes pour les inondations. Rien n’exclut que, dans le futur, on prévoit quelque chose pour le centre de la France, en Bourgogne. »

Renseignements www.gscf.fr 

Ludovic Le Gorre 
Pour le Journal de Saone et Loire 

 

90 C’est le pourcentage approximatif de pompiers parmi les membres, selon le président, qui précise que « ce n’est pas un prérequis ». L’organisme compte environ 20 % de femmes.

PARAY-LE-MONIAL - VIDÉO Lire la video ICI
Ils interviennent partout dans le monde après des catastrophes naturelles
Créé à Paray-le-Monial en 1999, le Groupe secours catastrophe français a pour mission, entre autres, d'intervenir partout dans le monde pour des missions de sauvetage après qu'une région ait été victime d'une catastrophe naturelle. Alors que le département ne compte plus que deux adhérents, l'organisme est à la recherche de nouveaux volontaires.



Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Centre de formation

Offres d'emploi