Avesnes-sur-Helpe : depuis un mois Sarah et Cédric vivent dans leur voiture

Publié le 06/09/16


Depuis début août, un jeune couple originaire d’Avesnes-sur-Helpe a pour seul domicile un break – voiture avec laquelle il se déplace de parking en parking dans les environs de la ville sous-préfecture. Une situation plus que précaire pour Sarah, 18 ans et Cédric, 34. Après avoir passé plusieurs semaines dans leur véhicule avec leur fils âgé d’un an et demi, l’enfant est aujourd’hui accueilli dans la famille – décision sage qui permet de lui épargner cette vie errante en attendant des jours meilleurs.

 

« On se lave à la bouteille d’eau »

Ce n’est pas le couple qui est venu trouver La Voix du Nord pour raconter son histoire ; c’est le journal qui est allé à leur rencontre après avoir entendu parler de cette situation difficile. Nous sommes allés voir à Flaumont-Waudrechies, d’abord, où leur break avait été repéré par des habitants… Finalement on a retrouvé Sarah et Cédric sur le parking de La poste à Avesnes-sur-Helpe.

« Tout a commencé le 5 août, dit Sarah. Ce jour-là on a dû quitter le domicile des parents après une dispute. Ils nous ont mis à la porteDepuis, on vit dans notre voiture. » « On change d’endroit tous les jours. Les gendarmes viennent nous voir régulièrement, ils nous disent de bouger à chaque fois. »

Le couple a emporté le strict nécessaire, on en aperçoit une partie dans le coffre du break dont la banquette arrière a été rabattue. Comment vivent-ils dans ces conditions ? « Ce n’est pas facile reconnaît le couple. On se lave à la bouteille d’eau. Un ami, Jean-Pierre Bail, de la pétanque de Flaumont, nous apporte à manger et nous invite à des repas ».

 

Le maire n’a pas de logement

« Le maire du Flaumont est venu nous voir, avec son adjointe Madame Dupont, dit Cédric. Il nous a dit vous ne pouvez pas rester là, vous ne pouvez pas vivre en fantôme. On lui a demandé un logement, il nous a dit qu’il n’y en avait pas. »

Cédric travaille à Somain comme poseur de canalisations. « Mais en ce moment je suis en arrêt maladie » précise-t-il. Cédric n’a plus ses parents ; le couple dit ne plus avoir de contact avec d’autres membres de leur famille respective. Leurs demandes de logement chez plusieurs bailleurs de Sambre-Avesnois sont restées, pour l’instant, infructueuses.

Source la voix du Nord 


























 



Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi