Des drones toulousains pour secourir des victimes

Article la DEPECHE.FR du 11/12/15


Deux drones munis de caméras construits par l'entreprise toulousaine Airborne Concept vont équiper une association de pompiers sauveteurs sur des situations de catastrophes naturelles.

Dans le ciel de Francazal, les parachutistes du 1er RTP effectuent leurs exercices quotidiens, en ce mercredi après-midi ensoleillé. Et sur un coin de pelouse, en marge des pistes, vole un mini-drone de 40 cm d'envergure, commandé à distance par deux hommes. L'un est formateur de la société Airborne Concept, et l'autre est pompier et président d'une association humanitaire, le GSCF (1).

D'ici quelques semaines, le drone que pilote Thierry Velu appartiendra à son association, et fera le tour du monde, pour l'aider à secourir des victimes de catastrophes naturelles. «Lorsque des routes sont coupées par des inondations ou un tremblement de terre, le mini-drone peut être envoyé à plusieurs kilomètres pour filmer une zone inaccessible. Dans des pays comme le Népal, où nous sommes intervenus récemment, les hélicoptères ne peuvent pas forcément voler, à cause de la météo ou du relief. Le drone peut être un complément idéal. Les images filmées sont transmises en temps réel sur un moniteur.»

Le partenariat entre le GSCF et Airborne Concept est né il y a quelques mois, par une connaissance commune.

«Nous sommes une entreprise en plein développement, l'une des quatre ou cinq en France à concevoir et fabriquer entièrement de A à Z nos drones, explique le président d'Airborne Concept, Arnaud Le Maout. Le partenariat avec le GSCF va nous permettre de progresser. Ce n'est pas seulement un geste solidaire. Nous allons travailler en étroite collaboration pour faire progresser nos machines, et les rendre encore plus efficaces».

Dans le berceau de l'aéronautique, quelle meilleure voie que l'humanitaire pour ces petits engins dont la réputation apparaît parfois comme brouillée ?

(1) Groupe Secours Catastrophe Français


Repères

Le chiffre : 10 000

euros >le prix d'un Octopush équipé d'une caméra. Le drone à huit hélices d'Airborne Concept sera livré en deux exemplaires aux sauveteurs du GSCF.


Au-dessus de la Garonne ?

Airborne Concept, qui conçoit et fabrique des drones sur la base de Francazal, appartient à un grand consortium appelé GIS micro-drones, créé en novembre 2015 et qui rassemble onze laboratoires (dont l'Isae et l'Enac notamment) et plusieurs entreprises toulousaines. L'un de leurs projets, en collaboration avec le CHU, est de concevoir des engins volants capables de transporter des poches de sang entre les sites de Rangueil, de Purpan et de l'Oncopôle. Des dizaines d'aller-retour par jour sont envisagés, pour suppléer le transport terrestre soumis aux aléas de circulation. Les drones voleraient au-dessus de la Garonne, pour éviter le survol d'habitations. Le projet pourrait aboutir d'ici deux ans.





Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi