Association humanitaire de sapeurs - pompiers

En Seine-Saint-Denis, un pompier blessé et des bornes incendies défectueuses

Publié le 24/07/17


Ce n’est pas faute de l’avoir dit et répété. L’ouverture sauvage de bouches à incendie peut entraîner une rupture de l’alimentation en eau. Les sapeurs-pompiers de Paris en ont fait l’amère expérience dans la nuit de samedi à dimanche lors d’un feu d’habitation allée des Erables dans le quartier du Pont-Blanc à Sevran. 

Les soldats du feu sont alertés pour circonscrire le sinistre qui s’est déclaré vers 5 heures du matin au troisième étage d’un petit immeuble qui en compte quatre. Ils ont essayé de se raccorder à deux bouches à incendie malheureusement défectueuses. 
Les camions ont dû se brancher à une troisième borne située à plusieurs dizaines de mètres du bâtiment en flammes. Ils ont perdu 15 minutes dans le délai d’intervention, alors que le feu se propageait à l’arrière de l’immeuble et à la toiture, qui s’est partiellement effondrée : un temps précieux qui aurait pu avoir de graves conséquences si tous les habitants, une cinquantaine, n’avaient pas évacué l’immeuble dès le départ, aidés notamment par des jeunes du quartier.

Cinq appartements au total ont été détruits ou partiellement endommagés. Par miracle, aucun blessé n’est à déplorer. Pas moins de 86 pompiers ont lutté pendant plus de trois heures contre les flammes. L’un d’eux, légèrement brûlé au niveau du cou, a été pris en charge sur place par ses collègues.

Source : Le Parisien