En région parisienne, un "sans domicile fixe" sur trois travaille

Publié le 23/06/2014


Si le nombre de personnes sans domicile vivant dans l'agglomération parisienne a explosé entre 2001 et 2012 (voir article du GSCF), 31 % d'entre-eux occupent pourtant un emploi.
 
Les emplois occupés sont souvent peu qualifiés et les conditions de travail précaires. La moitié des contrats sont d'ailleurs à temps partiel et il s'agit généralement d'emplois ouvriers. Les employeurs sont en grande majorité des entreprises, des particuliers, ou même des structures relevant de la fonction publique (11 %).
 
Pour les personnes sans domicile occupant un emploi, les conditions de vie restent très précaires. 27 % d'entre elles ont moins de 400 euros par mois pour vivre, même en cumulant salaire et revenu de solidarité active (RSA)

Quant à celles qui recherchent un emploi, le coût du transport et les frais de communication sont les deux principaux freins à leur embauche. Les personnes interrogées affirment utiliser plusieurs canaux comme Pôle Emploi, l'APEC et les missions locales pour trouver du travail. Mais 2/3 d'entre elles n'ont jamais reçu de convocation à un entretien.





Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi