Connectez-vous S'inscrire

Force d’Action Rapide Humanitaire* (FARH)


Force d’Action Rapide Humanitaire* (FARH)
Préambule :

En février 2010, Thierry VELU, Président-Fondateur du GSCF, a créé le projet d'une Force d’Action Rapide Humanitaire (FARH). 

La FARH a été mise en place officiellement en fin 2014 et le premier déclenchement s'est effectué en avril 2015 pour le séisme au Népal. Ce  premier départ a permis au GSCF de localiser et sauver deux vies.

La Force d’Action Rapide permet de répondre dans les plus brefs délais à une situation urgente de catastrophes naturelles (séismes, inondations,...) ou humaines. 

Face à des phénomènes naturels de plus en plus dévastateurs, notamment sur le plan humain, nous nous devions de créer un tel dispositif. 

La mise en place de la FARH a pour objectif premier de sauver et de préserver des vies humaines. Elle a également le but d’assister les personnes lors de phénomènes naturels dévastateurs, notamment en France métropolitaine et d’outre mer. 

Le GSCF

Le Groupe de Secours Catastrophe Français a été fondé en 1999 ; il dispose actuellement de 5 grands secteurs d’activités :

1. Département Urgence-Secours
2. Département Humanitaire
3. Département Bénévolat
4. Département Social France
5. Département Prévention « Conseil et Formation »

Le GSCF souhaite dans l’avenir se consacrer en majeure partie à la FARH ; les différents Départements précités seront modifiés voire supprimés.

 

Force d’Action Rapide Humanitaire


Veille et alerte :


La FARH  dispose d'une cellule de veille et de crise opérationnelle. Lire : Elle dispose de 4 niveaux d'activation . Cela permets une surveillance sur les phénomènes naturels émanant des médias, des centres d'observation scientifique, d'organismes de secours ... en France et à l’internationale (Accés) .

Dans les premières heures suivant une catastrophe de grande ampleur, la FARH mettra en place un groupe de travail au sein duquel les participants communiqueront et évalueront des renseignements importants et mettront au point un éventuel soutien au pays. 

En vue de planifier une intervention appropriée, lors notamment d'une catastrophe naturelle, des questions sur la situation humanitaire du pays touché seront préétablies, notamment : 

Existe-t-il des français en détresse dans la région et ont-ils besoin d'assistance ? 

Le pays touché dispose t-il de moyens pour faire face à la catastrophe ? 

Le pays touché a-t-il demandé officiellement une aide internationale ? 

Existe-t-il des besoins en eau potable ? 

Analyse de la situation sur place… 

Il est essentiel d'obtenir des renseignements de qualité pour faire en sorte que les secours en cas de catastrophe soient appropriés et bien ciblés. 

Actions et moyens de la FARH 

La FARH a mis au point plusieurs modes opératoires pour intervenir lors de catastrophes naturelles à l'étranger, entre autres : 

Déploiement d’une équipe de renseignements 

L’objectif de cette mission est de déployer une équipe pour une évaluation de la situation sur place et l’analyse des besoins. 

Réserve de matériel de première nécessité 

Le GSCF gère une réserve de matériel de première nécessité en vue d'interventions d'urgence. L’établissement de liens préétablis entre des collectivités en France, des pays et/ou associations humanitaires permettent une distribution et une gestion rapide auprès des populations touchées. 

Secours 

Déploiement d’une équipe de secours et de recherche, nous souhaitons maintenir une réactivé + 8 heures après la connaissance de la catastrophe. 

La FARH n’utilisera pas obligatoirement l’ensemble des moyens pour toutes les catastrophes. Chaque catastrophe est différente selon la région, la saison, le climat, la topographie, la nature de la catastrophe,… 

Depuis 2015

Les premiers intervenants dans le domaine du secours et de l'urgence lors de catastrophes naturelles et/ou humaines sont des personnes de la FARH. Les adhérents du Département Urgence pourront, suivant les besoins, compléter l'équipe au départ.

Chaque adhérent de la FARH est choisi pour ses facultés d'adaptation dans le domaine du secours et du sauvetage.

L'adhésion dans la FARH est obligatoirement effectuée en interne et l'adhérent doit, au jour de sa demande, être adhérent « Monde ».

Mode d'incorporation à la FARH

-Dossier de présélection

-Stage interne de 2,5 jours

A l'issu du stage, l'adhérent sera  incorporé, ajourné ou l'adhésion sera repoussée.  

Maintien dans la FARH

Les adhésions à la FARH sont actualisées chaque semestre (1er  janvier et 1er juillet).

L'adhérent disposera d'une carte ayant une validité de 6 mois.

Pour rester opérationnel, l'adhérent doit :

-  Disposer d'un dossier mis à jour (passeport, carnet de santé,...)
- Avoir rempli son carnet de suivi,
- Avoir effectué dans l'année un stage d'une journée de recyclage ou d'encadrement de stage.
- Avoir effectué dans les 2 ans  un stage d'encadrement.

Le GSCF se réserve le droit de retirer un adhérent de la FARH, celui-ci sera informé des raisons de ce retrait.

Stage :  Les stages d'incorporation  à la FARH se déroulent sur 2, 5 jours ; départ le soir sur un terrain de manœuvre et retour dans l'après-midi.

L'adhérent est formé durant ces deux jours sur du matériel de sauvetage et devra s'adapter aux conditions du terrain de manœuvre. 
Le stage est entièrement financé par le GSCF.
 
Equipe de la FARH

Chaque année, une équipe est créée pour valider les adhérents de la FARH; elle peut être composée de 3 à 8  personnes, l’équipe est présidée par le Président du GSCF; les personnes composant l’équipe sont choisies pour leur impartialité et leur rigueur.

Chaque semestre, un procès-verbal est effectué avec la liste des personnes de la FARH ; cette liste doit être validée par les personnes de l’encadrement.

La liste des adhérents de la FARH est uniquement consultable sur l’espace adhérent.
 
 




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Centre de formation

Offres d'emploi