Intervention au Japon du GSCF

Communiqué de presse du Groupe de Secours Catastrophe Français
Villeneuve d’Ascq, le 14 mars 2011


Intervention au Japon du GSCF
Une cellule de crise s’est tenue au siège de Villeneuve d’Ascq ce lundi 14 mars 2011 afin d’analyser la situation au Japon, en vue d’acheminer des sauveteurs sur place.

Le séisme de magnitude 8,9 sur l’échelle ouverte de Richter a provoqué un tsunami qui est la cause de la grande majorité des victimes.

Il apparait également que des risques de contamination par des poussières radioactives sont de plus en plus importants. En effet depuis le 11 mars , deux explosions sont survenues sur les réacteurs numéros 1 et 3 de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA, probablement provoquées par un dysfonctionnement du système de refroidissement des cuves des réacteurs.

D’après les autorités japonaises, les enceintes en béton autour des cuves des réacteurs sont toujours intègres, cependant des rejets de gaz et de poussières radioactifs ne sont pas à exclure autour du périmètre de la centrale.

Cette situation ne concerne pas uniquement la centrale de FUKUSHIMA .En effet , d’autres sites nucléaires rencontrent des problèmes similaires.

Compte -tenu des informations actuelles en notre possession de nouveaux incidents peuvent survenir.

Les conditions météorologiques défavorables annoncées (pluie et vent sur les terres) peuvent conduire à un transfert des particules présentes dans l’air au niveau du sol et de ce fait, contribuer à élargir la zone géographique potentiellement contaminée.

Le GSCF devait envoyer une équipe de 7 sauveteurs suivie d’une seconde équipe de 13 personnes.

Suite à l’analyse de la situation :

-compétence reconnue en matière de sauvetage des équipes japonaises.

-probabilité faible de retrouver des survivants, les retours d’expérience du GSCF montrent que lors d’un tsunami les chances de survie sont extrêmement faibles.

-situation non figée dans les centrales nucléaires.

- risque important d’exposer le personnel du GSCF à une contamination par des particules radioactives et de transférer cette dernière en France au retour des équipes.

Pour ces raisons, le GSCF a décidé de ne pas envoyer pour le moment d’équipe de sauveteurs.

Par ailleurs, le GSCF maintient ses équipes en alerte : de nouvelles répliques de fortes magnitudes sont annoncées dans le Pacifique et la mer du Japon dans les prochains jours. Les risques de séisme et de tsunami provoquant des dégâts considérables sur l’Asie et le Pacifique ne sont donc pas à exclure.

Thierry VELU - Président du GSCF

Sylvère PERROT - Responsable en matière de risques radiologiques au GSCF

Jean Pierre DECLERCQ Membre du Conseil d’Administration

Contact presse :

Tél 03 20 71 77 39

Email : gscf@gscf.eu

Site : www.gscf.fr

Adresse : GSCF – BP 80 222 – 59654 Villeneuve d’Ascq Cedex







Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi