Connectez-vous S'inscrire

L’application imaginée par un pompier étaplois va aider les SDF

le 6 janvier 2017
PAR AURÉLIE CHUPIN montreuil@lavoixdunord.fr


 Le sapeur-pompier étaplois Thierry Velu lance une application sur smartphone pour aider les sans-abri. Grâce à celle-ci, les associations connaîtront les besoins des SDF et les équiperont en conséquence. L’appli ne sera disponible qu’en avril mais elle est présentée en ce moment au salon des technologies de Las Vegas. 
 
Jusqu’à la fin de la semaine, Las Vegas accueille le plus important salon mondial de l’innovation technologique : le CES (lire ci-dessous). C’est là-bas qu’est présentée l’application We Save Homeless imaginée par Thierry Velu, pompier à Étaples et président du Groupe de secours catastrophe français (GSCF).

La Poste et la SNCF voudraient rejoindre le projet ainsi que des associations mondiales.THIERRY VELU, INVENTEUR DE L’APPLICATION 

Le concept vient d’un constat fait par le pompier qui avait déjà inventé un kit de survie distribué aux sans domicile, « mais ça ne couvrait pas les besoins médicaux, les boissons pour se réchauffer ou les vêtements par exemple ». Thierry Velu sait en outre que tous les besoins des sans domicile fixe ne peuvent être pourvus par une seule association : souvent, les actions se complètent.

PAS DE FLICAGE

We Save Homeless permet à des particuliers ou des associations qui repèrent une personne en difficulté de la signaler par le biais de l’application, qui sera gratuite.

Une association partenaire de l’application se rend ensuite sur place pour prendre contact avec le sans-abri, relever son prénom, son âge, indiquer quelle langue il parle et répertorier ses besoins.

Puis chaque individu signalé reçoit une carte à puce personnelle qui reprend ces informations. Pas question de flicage ni de géolocalisation : la carte ne permettra aux sans-abri qu’à se faire identifier plus rapidement par la ou les associations qui lui viennent en aide. Des rendez-vous peuvent aussi être fixés pour rencontrer ceux qui en ont besoin.

Thierry Velu a eu l’idée, encore fallait-il la concrétiser. Douze élèves de l’Epitech Lille, une école d’informatique, s’en sont chargés dans le cadre de leur projet de fin d’études. L’intérêt : une diminution des coûts de réalisation. Élaborée par des professionnels, cette application aurait coûté 40 000 € minimum au GSCF.

Pour faire connaître leur travail, trois étudiants sont donc en ce moment au CES de Las Vegas. Thierry Velu sait qu’il s’agit d’un grand pas pour sa future application. « Le but est de présenter le projet à des personnalités et développer le concept», rappelle-t-il. À Las Vegas, les plus grands spécialistes de la technologie, issus de la Silicon Valley sont présents. Il suffit que l’appli leur tape dans l’œil pour faire le buzz. Car l’application a vocation à être étendue au plan mondial. Des associations des États-Unis et d’Amérique du Sud se sont déjà manifestées pour rejoindre le projet.

Dans l’hexagone, la Poste ainsi que la SNCF sont très intéressées. Des entreprises capitales d’après Thierry Velu, « grâce à leur important maillage et leur proximité avec le public et les sans-abri ».
 
Source La voix du nord 


Le salon de Las Vegas, l’épicentre de l’innovation

 
TECHNOLOGIE.

Le Consumer Electronics Show à Las Vegas, où se rendent trois élèves de l’Epitech Lille qui ont élaboré l’application We Save Homeless est considéré comme l’événement le plus important dans le domaine de la technologie.

Tous les ans, les professionnels présentent en avant-première ce qui se fait de mieux dans le domaine. La Xbox, les CD, le Blu-Ray, le caméscope numérique ou encore le magnétoscope ont fait leur entrée dans le monde par ce biais. Toutes les marques se battent pour se faire connaître. Elles dépensent des fortunes dans des stands tous plus imposants et coûteux les uns que les autres. L’application We Save Homeless sera sur le stand de la Poste.

La France n’est pas le petit Poucet, au contraire. Deux cents Français seront présents jusqu’à la fin de la semaine. C’est la délégation la plus fournie après les États-Unis. Les innovateurs français dévoileront aux 200 000 visiteurs attendus des ampoules connectées grâce à une société montpelliéraine, de la 3D en temps réel ou encore des carnets de voyage de particuliers vendus sur le web.
 




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Centre de formation

Offres d'emploi