Le dernier grand frisson de Bataille ?

Pour l'aider dans sa quête d'un podium, le Nordiste devrait pouvoir compter sur une belle colonie de supporteurs munie d'un tee-shirt de soutien à son effigie. « Je me suis dit que c'était peut-être la dernière occasion de faire profiter de mon nom pour faire plaisir à une association, le GSCF (Groupe de secours catastrophe français), explique-t-il. On a donc confectionné des tee-shirts et ça a été une belle réussite puisqu'on en a vendu près de deux cents. »


samedi 27.08.2011, 05:25 - La Voix des Sports

Le dernier grand frisson de Bataille ?
un nouveau podium mondial, aujourd'hui, devant son public.

Médaillé de bronze en + 100 kg, l'été dernier à Tokyo, le Cucquois Matthieu Bataille espère décrocher, à 33 ans,

Visiblement bien décidé à mettre un terme à sa carrière internationale à la fin de l'été 2012, le Cucquois vivra peut-être aujourd'hui à Paris le dernier très grand rendez-vous de sa carrière.
Bien conscient qu'en + 100 kg, la route des Jeux sera très certainement barrée par Teddy Riner, une seule place par pays étant disponible, le Cucquois a malgré tout pris la décision de ne plus tenter de descendre de catégorie, comme il l'avait fait avant les Jeux de 2008 pour tenter sa chance en - 100 kg.

« Je referai un régime plus tard mais uniquement pour ma santé, plus pour le judo, assure-t-il. Ça implique beaucoup trop de sacrifices et ça n'avait pas franchement été concluant. »

Pas parmi les favoris

Si une opportunité devait se présenter en + 100 kg, le Cucquois restera à l'affût mais il ne se fait guère d'illusions. « Teddy a quand même pas mal d'avance, donc ça serait difficile de lui contester sa place, avoue-t-il. Après, et même si je ne le lui souhaite bien évidemment pas, je ne voudrais pas avoir le regret d'avoir arrêté trop tôt si, pour une raison ou une autre, il ne pouvait pas s'aligner l'an prochain aux Jeux. » Londres ne faisant a priori pas partie de son plan de route, Matthieu Bataille attend donc beaucoup de ce rendez-vous à Bercy. « J'espère ramener une quatrième médaille mondiale. Je ne figure pas parmi les favoris, mais c'était déjà le cas l'an passé à Tokyo et ça ne m'a pas empêché de monter sur le podium, rappelle-t-il. Faire une médaille à Paris, ça doit être grandiose. Je me suis bien préparé, j'ai hâte d'en découdre, je sens que ça commence à monter. » Le Cucquois, qui n'a plus combattu depuis un tournoi Grand Chelem au Brésil au mois de juin, ne cache pas que l'envie de renouer avec la compétition est forte.

Pour l'aider dans sa quête d'un podium, le Nordiste devrait pouvoir compter sur une belle colonie de supporteurs munie d'un tee-shirt de soutien à son effigie. « Je me suis dit que c'était peut-être la dernière occasion de faire profiter de mon nom pour faire plaisir à une association, le GSCF (Groupe de secours catastrophe français), explique-t-il. On a donc confectionné des tee-shirts et ça a été une belle réussite puisqu'on en a vendu près de deux cents. »

DAVID DELPORTE La Voix




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi