Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Le plus grand volcan d'Islande "prêt à entrer en éruption"

Publié le 07/11/2017 à 14h05


Quelque chose s'est passé ces derniers jours avec la caldeira du volcan Bardabunga, situé sous le glacier de Vatnajökull, le plus grand d'Islande. 

Pour l'Amérique et l'Europe, la peur des volcans islandais remonte à l'éruption en 2010 de l'Eyjafjallajökull, qui a causé un nuage de cendres et paralysé plus de 20 000 vols.

Quelque chose de similaire va-t-il se passer avec le Bardabunga? Certains géologues ont analysé cette possibilité après que les sismographes islandais aient enregistré deux séismes de 4.7 sur l'échelle de Richter, les 26 et 27 octobre derniers.

Pall Einarssonn de l'Université d'Islande a déclaré que les tremblements de terre des 26 et 27 octobre ont été les plus forts en intensité depuis 2015.

"Il n'y a jamais eu rien de tel jusqu'à ce soir-là, cela montre simplement que le processus se poursuit très activement. Bardabunga se prépare pour le prochain épisode de cette séquelle qui peut se faire de plusieurs façons. C'est un volcan très polyvalent" explique-t-il.

Le géophysicien a rappelé que l'éruption précédente du volcan s'est produite en août 2014 et s'est terminée le 27 février 2015, alors qu'aucun éblouissement n'avait été détecté sur la caldeira, ce fut l'événement le plus important en 230 ans. Ce qui se passe actuellement, c'est que la Bardabunga est tout simplement entré dans une nouvelle étape, les scénario peuvent être nombreux et inconnus. 

Selon Pall Einarssonn, on ne sait pas quand mais "il est évident que le Bradabunga se prépare pour une prochaine éruption... Ce qui est important c'est de rester vigilant."

Parmi les dangers identifiés par le scientifique, il y a le flux de lave dans la région de Veioivtn qui peut affecter la production d'électricité du pays et couvrir de vastes zones de pêche.

Le système volcanique est caché sous la glace et s'étend sur 200 km de long et 25 km de largeur. Le Bardabunga a une altitude de 2009 mètres au-dessus du niveau de la mer et son activité le place parmi les 130 volcans les plus importants du pays. 

Le Docteur Simon Day, de l'Université College London, a déclaré que les tremblements de terre dans le Bardabunga pourraient en fait "précéder une importante éruption explosive avec une chute de cendres généralisée, mais que statistiquement, elle est peu probable."

 

Source: epoch times




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi