Association humanitaire de sapeurs - pompiers


Mobilisation pour les personnes SDF : Continuons !

Le 29 janvier 2016 à 15h50


En à peine 24 heures vous êtes plus de 1100 personnes à avoir signé notre pétition (lire ).

Nous avons le pouvoir de nous mobiliser, d’être écoutés. Merci pour vos soutiens, vos messages, continuons ENSEMBLE.

Nous n’arrêterons que quand nous aurons réussi à modifier cette prise en charge des personnes à la rue, nous avons déjà trop attendu et trop cru naïvement aux discours électoraux.

APPEL : Nous invitons les artistes, sportifs, médias, élus à se rallier à  notre cause.

Nous n'aurions JAMAIS dû laisser dormir et mourir des personnes dans nos rues, nous sommes tous coupables d'être restés sans rien faire devant ce drame. 
 
 ALORS CONTINUONS D’ AGIR  ENSEMBLE !
 
Merci pour vos soutiens
 

  
Signez pour cela notre pétition ICI. 
  
Nos demandes : 
-          Intervention à l'Assemblée Nationale 
-          Enquête parlementaire concernant la prise en charge des personnes SDF 
-          Demande de prise en charge immédiate pour les primo arrivants de la rue 
-          Reconnaissance officielle de l'Etat pour le kit de survie du GSCF 
-          Demande de concertation pour trouver des solutions et en remettre le rapport au Chef de l'Etat. 
  
  
Thierry VELU 
Président - Fondateur du GSCF 

Dossier de presse accès 
 
 
SDF : Nous pouvons arrêter ENSEMBLE le massacre
 
 
 

Rappel d’une loi non appliqué 

Article L345-2-2Modifié par LOI n°2014-366 du 24 mars 2014 - art. 45
Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence.Cet hébergement d'urgence doit lui permettre, dans des conditions d'accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l'hygiène, une première évaluation médicale, psychique et sociale, réalisée au sein de la structure d'hébergement ou, par convention, par des professionnels ou des organismes extérieurs et d'être orientée vers tout professionnel ou toute structure susceptibles de lui apporter l'aide justifiée par son état, notamment un centre d'hébergement et de réinsertion sociale, un hébergement de stabilisation, une pension de famille, un logement-foyer, un établissement pour personnes âgées dépendantes, un lit halte soins santé ou un service hospitalier.