Association humanitaire de sapeurs - pompiers


Muncq-Nieurlet (62): il brandit une arme devant les pompiers venus le secourir

Publié le 19/04/2017 à 10h45


Muncq-Nieurlet (62): il brandit une arme devant les pompiers venus le secourir
Un homme a été interpellé, ce mardi en début d'après-midi, chez lui à Muncq-Nieurlet (62) par le peloton de surveillance et d'intervention (Psig) de la gendarmerie de Wizernes. Il aurait menacé d'une arme les sapeurs-pompiers d'Audruicq venus lui porter secours et tiré un coup de feu.

Vers 12h30 hier, le centre de secours d'Audruicq, appelé pour une tentative de suicide, dépêche une ambulance. 

Sur place, l'équipage discute avec le quinquagénaire pour le convaincre de se laisser prendre en charge, quand soudain ce dernier sort une arme.

Le chef d'agrès fait immédiatement sortir ses 2 collègues et les suit. Dans leur dos, ils entendent une détonation, sans savoir si l'homme a tiré dans leur direction ou a retourné l'arme contre lui. Ils alertent le centre opérationnel qui engage la gendarmerie.

Arrivée sur les lieux, la gendarmerie a déployé un dispositif pour sécuriser la zone  en attendant l'arrivée d'un négociateur. Mais finalement, peu après 14h, le Psig de Wizernes parvient à interpeller l'individu. L'arme, un pistolet à billes, est retrouvée dans sa chambre.

L'homme a finalement été pris en charge par les pompiers d'Ardres, venus en relais de leurs collègues. 

Une enquête judiciaire doit être ouverte pour établir les circonstances de ce tir présumé et déterminer les suites à donner à cette affaire.

Les 3 sapeurs-pompiers d'Audruicq sont rentrés au centre de secours pour un debriefing avec un médecin et une éventuelle prise en charge psychologique.

Source: l'indépendant