Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Ouvrez les yeux face à la pauvreté en France !

Le dimanche 26 mars 2017


Nous pourrions diminuer la pauvreté en France et éviter l’augmention des personnes qui vivent à la rue.  24 % des sans-abri francophones travaillent mais le plus souvent occupent des emplois « très précaires ».

Le logement est un droit et pourtant ce droit est un oubli en France.

Pire : on dépense des millions d’euros avec l’argent des contribuables pour assister voire régler des hôtels bien souvent insalubres.

Savez-vous que si nous supprimions la pauvreté et si nous logions l’ensemble des personnes à la rue, cela couterait moins cher ?

8 jours de dépense dans un hôtel permettraient de loger une famille de 3 personnes dans une maison pendant 1 mois. (Loyer moyen en France : 614 euros charges comprises)

Le risque de développer une maladie mentale est multiplié par dix quand on vit dans la rue. Et pourtant on ne change rien.

Soyons honnête: une personne à la rue a un impact financier important sur la société : elle se rend aux urgences, au centre médico-psychologique, en prison, dans des structures d'hébergement temporaire, elle mobilise des services publiques:  pompiers, policiers, samu social,… La rue est une prison et un combat quotidien inhumain et après quelques années passées à la rue, il est impossible de s'en sortir sans séquelle.

En France, des personnes qui travaillent, avant de commencer leur mois, ont à peine 50 euros pour vivre. La suppression de la TVA sur les produits alimentaires de première nécessité ne serait-il pas un pas en avant ?  Privilégier les producteurs locaux en mettant des règles de marges sur ces produits à la revente pourrait être une autre piste.

Alors oui, il existe des solutions.

Pourtant les solutions proposées depuis des années n’intéressent aucun parti politique ni aucun chef d’Etat qui préférent écouter certaines structures associatives bien implantées et largement subventionnées.  

Des ONG comme le GSCF se battent pour que la précarité et la pauvreté soient éradiquées.

La pauvreté, nous pouvons la combattre; nous devons nous unir et nous  comptons sur vous, sur votre soutien qu’il soit financier ou moral en partageant ce communiqué.

Avant qu’un jour il ne soit trop tard, nous avons besoin de vous. Sans votre aide, l’Etat, les politiques continueront à se détourner de la misère.
 

Nous avons tellement banalisé la misère que maintenant nous pouvons lire dans les médias  : "Paris rend hommage aux 501 sans-abri morts en 2016."   Comment est - il possible de rendre impunément hommage à des personnes que l’on a laissé crever dans les rues sans tendre la main?


Lire la question posée aux candidats à l’élection présidentielle bien silencieuse sur ce sujet 
 
Groupe de Secours Catastrophe Français 
 
Thierry VELU
Président - Fondateur du GSCF 
 
GSCF - BP 80 222 - 59654 Villeneuve d'Ascq 
 
Site : www.gscf.fr   
Twitter : humanitairegscf