Prière de "ne pas nourrir" les SDF sous peine d'expulsion

Publié le 19/12/14


Pour le bailleur Saint-Ouen Habitat, ouvrir la porte de son immeuble aux sans-abri ou leur venir en aide en leur donnant à manger pourrait coûter cher aux locataires d’un immeuble de la rue Dhalenne à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). En effet, depuis mercredi, des affichettes placardées dans les cages d’escalier appellent « à la vigilance » les habitants de ce HLM.

 

Le bailleur informe les résidents qu’ils s’exposent « à une procédure d’expulsion, pour non-respect du règlement intérieur », s’ils ouvrent « les portes d’entrée sécurisées par digicode des halls d’immeuble pour permettre l’accès aux locaux communs à des sans-abri », s’ils leur fournissent « tout élément de logistique » ou s’ils les nourrissent, « les incitant par là même à demeurer sur les lieux squattés ».

Sur ce document, l’Office HLM, présidé par le conseiller municipal délégué à l’habitat de la majorité Christian Deglarges, ne donne pas plus d’informations sur les raisons qui l’ont incité à prendre cette décision.

Jeudi soir, lors de leur réunion de locataires, les habitants ont fait part de leur incompréhension et de leur colère. Pour manifester son indignation, un locataire furieux n’a d’ailleurs pas hésité à écrire au stylo sur l’une de ces affiches : « Bande de monstres », « C inhumain ».





Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi