Connectez-vous S'inscrire

Thierry Velu lance un appel aux dons avant sa prochaine mission en Haïti

Publié le 25/05/2012 - Mis à jour le 30/05/2012


Thierry Velu lance un appel aux dons avant sa prochaine mission en Haïti
Plus de deux ans après le séisme meurtrier en Haïti, la situation ne s'améliore pas sur l'île des Antilles, frappée par une nouvelle épidémie de choléra. L'association GSCF (1), présidée par le pompier étaplois Thierry Velu, tire la sonnette d'alarme avant une nouvelle mission humanitaire programmée sur place en juin.

Quatre à cinq secouristes bénévoles du GSCF s'envoleront pour une nouvelle mission en Haïti du 12 au 19 juin. En tant que président de cette association basée à Villeneuve-d'Ascq, Thierry Velu sera une fois de plus du voyage. Depuis le terrible séisme de janvier 2010, ce pompier professionnel, en poste au centre de secours d'Étaples, ne supporte pas de voir ce pays s'enfoncer chaque jour un peu plus dans la misère. Et dans l'indifférence générale. « Les gens ne se rendent pas compte de l'état de précarité de ce pays, regrette-t-il. Malgré le cri d'alarme que nous lançons depuis deux mois, nous n'avons reçu aucun don. Malheureusement, pour ouvrir les consciences dans notre pays, il faut des drames. Or, aujourd'hui, c'est un drame silencieux qui se joue en Haïti. »
De nouvelles victimes

Depuis le tremblement de terre qui a fait plus de 200 000 morts, une grande partie de l'île est toujours à terre et des millions de familles vivent encore dans des camps de fortune. Pour ne rien arranger, des pluies diluviennes ont entraîné de nouvelles victimes fin avril, alors qu'Haïti est frappée par un nouvel assaut du choléra. Sur place, le GSCF s'attachera à sensibiliser la population face à cette épidémie, aux côtés des membres de l'Organisation des jeunes unis (ONI), son association partenaire en Haïti. La mission française acheminera aussi des purificateurs d'eau pour équiper plusieurs dizaines de foyers, ainsi que du matériel scolaire et des jeux pour les enfants.

« Nous allons avoir d'importantes dépenses avec cette mission mais sans don, on ne pourra pas apporter tout le matériel que l'on souhaite », précise Thierry Velu, qui lance un appel à la générosité. Le GSCF préfère recevoir des dons en argent pour acheter le maximum de matériel directement sur place et réduire ainsi les coûts de fret. •

1. GSCF : Groupe de secours catastrophe français.

Pour faire un don (enveloppe sans affranchissement) : GSCF - Libre réponse 78505 - 59659 Villeneuve-d'Ascq ou par mail : www.gscf.fr

La Voix Du Nord






Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Centre de formation

Offres d'emploi