Un mercredi de décembre pas comme les autres...


Un mercredi de décembre pas comme les autres...
La température est basse sur le bassin parisien ce mercredi 5 décembre 2012. Les conditions sont symboliquement idéales pour consacrer cette journée au service de ceux qui souffrent du froid dans la rue.

Le rendez vous est pris dès 08h30 en plein centre de Paris entre Thierry VELU, Président Fondateur du GSCF, et 2 membres actifs de l'association. Cette journée est spéciale, nous la considérons comme une de celles pouvant être un des tournants historiques de notre organisation. En effet, face à un immobilisme général et généralisé, force est de constater que seules des actions fortes pourront mener à bien nos projets, et c'est bien cela qui motive notre présence à Paris aujourd'hui.

Premier RDV de la journée, direction la fédération française de football (FFF), accompagnés d'une journaliste du Parisien, afin de présenter notre kit d'accompagnement aux personnes sans abri. Arrivés sur place, nous avons l'agréable surprise d'être reçus par 3 personnes, dont Pierre-Jean GOLVEN, directeur de la communication de la FFF, et Virginie ROCHETEAU, chargée des relations extérieures de la FFF.

Nous sommes reçus dans un bureau pour la présentation de notre ONG ainsi que de notre kit d'accompagnement, nous insistons sur les motivations qui nous ont incités à les contacter sur ce dossier.

En effet, le football étant le sport le plus populaire de notre pays, cette fédération a le devoir moral de s'intéresser aux difficultés de leurs concitoyens. Car n'oublions pas que les adhérents des clubs dispersés sur l'ensemble du territoire national sont à l'image de toutes les classes sociales de notre pays, allant des plus modestes aux plus... fortunés [sic]

Nous quittons la FFF avec la certitude d'avoir été écoutés, mais avec l'espoir que cette prise de contact puisse porter ses fruits dans les semaines à venir. Le RDV est pris début 2013 afin d'attendre l'élection du Président Fédéral.

Sur notre chemin, nous croisons plusieurs sans abris que nous abordons en leur proposant notre aide et notre kit. Malheureusement à plusieurs reprises, nous sommes confrontés à des personnes réfractaires à toute aide. L'un d'entre eux confiera être depuis 35 ans dans la rue, nous pouvons comprendre que ce dernier puisse être réfractaire tant sa déception a pu se renforcer au fil de si longues années...

Notre attention se porte sur un homme âgé, assis sur une grille de ventilation soufflant de l'air chaud. Nous l'abordons et sommes confrontés à une difficulté liée à la barrière de la langue.

En effet cet homme parle le russe.

A force de discussion gestuelle, un contact paisible s'établit, aidé par quelques bribes d'anglais...

Au final, ce dernier accueille notre kit comme une providence, n'ayant en sa possession qu'une simple étoffe de polaire, bien mince pour pouvoir se protéger des rigoureuses températures hivernales, comme c'est le cas aujourd'hui.

A 15h30 arrivée au clou de notre journée parisienne. Nous approchons le palais de l'Elysée avec une certaine expectative ambiante, dans la mesure où notre courrier datant du 22 novembre annonçant notre venue était resté sans réponse. A quelques dizaines de mètres de l'enceinte, la présence de la journaliste équipée d'une caméra interpelle les services de sécurité.

Après de longues vérifications d'usage, deux d'entre nous sont autorisés à pénétrer dans l'enceinte du palais, sous bonne garde.

Nous aurons le plaisir d'être reçus dans son bureau par madame Hayet ZEGGAR, conseillère du Président Hollande, pour les questions sociales et de logement.

Son attention est certaine, et sa compétence sur les dossiers liés aux SDF ne fait nul doute. Longuement nous présenterons notre action, et surtout notre sac et son contenu.

A plusieurs reprises, madame Hayet ZEGGAR,reconnaitra la qualité de son contenu. L'entretien se terminera avec la promesse de présenter notre sac et notre ONG à Monsieur le Président de le République ainsi que de prendre en compte notre expérience et notre force de proposition sur les solutions gouvernementales à apporter dans l'urgence.

Notre journée touche à sa fin avec un bilan très positif : Tout d'abord la réalisation d'un reportage vidéo par une très compétente journaliste de l'un des quotidiens nationaux les plus lus (2 millions de lecteurs/jour), un entretien avec un rouleau compresseur de popularité et de puissance de communication qu'est la FFF, puis aux plus hautes sphères de l'Etat, une écoute sincère et studieuse qui nous l'espérons portera ses fruits afin de nous aider dans notre action au service des victimes de notre démocratie parfois si injuste et individualiste.


Pour le GSCF
Wulfran PILLE




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi