Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Un séisme fait au moins 213 morts en Iran et en Irak

Publié le 13/11/2017 à 8h15


Un tremblement de terre de magnitude 7.3 sur l'échelle de Richter a fait au moins 213 morts et plus de 1700 blessés en Iran. Plusieurs villages ont l'électricité coupée et l'accès pour les secours est compliqué à cause de la destruction de plusieurs routes.

Au moins 213 personnes ont été tuées et plus de 1700 ont été blessées dans un tremblement de terre de magnitude 7.3 qui a frappé dimanche soir le nord-est de l'Irak et des régions frontalières en Iran et en Turquie. 

En Iran, le bilan n'a cessé d'augmenter au fil des heures. "Malheureusement, il y a 207 morts et environ 1700 blessés" a déclaré l'adjoint du chef de la structure pilotée par le Ministère de l'intérieur. Ce bilan pourrait encore augmenter, selon les autorités.

Selon l'institut géologique américain (USGS), la secousse a été enregistrée à une profondeur de 25 km à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville d'Halabja, dans une zone montagneuse de la province irakienne de Souleimaniyeh. 

Elle a eu lieu à 18h18 heure locale et a également été ressentie en Iran ainsi qu'en Turquie, où ni dégâts ni victimes n'ont été enregistrés, selon les autorités. 

Du côté iranien, tous les morts ont été recensés dans la province de Kermanshah, frontalière de l'Irak. 

En Irak, ce tremblement de terre a fait 6 morts dans le Kurdistan irakien. Dans l'ensemble de la province, des personnes sont sorties dans les rues au moment de la secousse et des dégâts matériels ont été signalés. La secousse a été ressentie pendant une vingtaine de secondes à Bagdad et parfois plus longuement dans les autres provinces de l'Irak, qui ont toutes été touchées.

Côté iranien, les villes les plus touchées semblent être celles frontalières de Qasr-e-Shirin, dans la province de Kermanshah, et Azgaleh, à une quarantaine de kilomètres au nord-est. 

"Nous sommes en train d'installer 3 camps d'urgence dans cette zone" a déclaré le gouverneur adjoint de la province de Kermanshah. 

La secousse a également été ressentie dans le sud-est de la Turquie, une région bordée par l'Iran et l'Irak, et, dans la ville de Diyarbakir, des habitants ont quitté leurs maisons au moment du tremblement de terre, mais y sont revenus peu après.

 

Source: le figaro




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi