Association humanitaire de sapeurs - pompiers

6 volcans à surveiller de près en 2018

Publié le 10/01/2018 à 13h35


Japon, Indonésie, Islande, Mexique, Chili et Etats-Unis: c'est vers ces pays que se concentrera l'attention des vulcanologues dans les mois à venir.

Si l'éruption du Moint Agung a focalisé l'attention ces derniers mois, les éruptions volcaniques sont monnaie courante en Indonésie. Sur les 139 volcans actifs que compte l'archipel, 18 ont déclenché des alertes pour cause d'activité sismique plus intense que la normale, de déformation du sol ou d'émission de gaz. A un niveau plus global, on notera que chaque semaine de 2017 aura vu de 14 à 27 volcans entrer en éruption.

L'activité volcanique se concentre sur la Ceinture de feu du Pacifique, une région de l'Océan Pacifique où plusieurs plaques tectoniques se rencontrent, provoquant des tremblements de terre et ce que les géologues appellent du volcanisme de zones de subduction.

D'autres éruptions sont le fait de volcans continentaux, à l'image du Ol Doinyo Lengai en Tanzanie, soit de volcans insulaires comme à Hawaï. Sachant que nombre d'éruptions, intervenant dans le fond des océans, se dérobent sous nos yeux; les volcans sous-marins les plus actifs se situent dans l'arc des îles Tonga-Kermadec, dans le sud-ouest du Pacifique.

Les éruptions actuelles non sous-marines vont de douces effusions de lave à des explosions modérées; mais elles restent minimes du point de vue de l'histoire de la Terre. 

Même l'éruption du Mont Tembora, en Indonésie, désignée comme la plus importante éruption de l'histoire récente, ne fait pas le poids comparée aux supers éruptions intervenues dans le passé géologique, à l'image de celle du volcan Toba sur l'île de Sumatra, il y a quelque 74 000 années. Toba a craché 70 fois plus de magma que Tambora, ce qui contribua à plonger la Terre dans un nouvel âge glaciaire et aurait même causé ce qu'on appelle un "goulot d'étranglement génétique" , perturbant l'évolution humaine.

En fait, Toba fut responsable de la plus importante éruption de ces 25 derniers millions d'années, il y a donc peu de chances q'une catastrophe similaire se reproduise de sitôt. 

Néanmoins, ce sont les éruptions petites à modérées qui représentent le plus souvent une menace volcanique constante. 

La "menace volcanique" - une mesure qui combine le niveau du risque et le nombre de personnes qui y sont exposées - est de loin la plus forte en Indonésie; viennent ensuite les Philippines, le Japon, le Mexique et l'Ethiopie. 

Ces 5 pays concentrent à eux seuls 90% du total des menaces volcaniques. Si l'on prend en compte le critère du risque sur les populations, ce risque est le plus élevé sur de petites îles comme Montserrat, une zone totalement volcanique.

Quels sont les volcans à surveiller en 2018? Certains ayant montré des signes d'activité pourront se calmer quand d'autres entreront dans une phase d'éruptions au cours des mois à venir et devront alors être observés et surveillés de très près. 

Les monts Kirishima au Japon

Ils sont peu connus mais figurent parmi les volcans nippons les plus actifs: les Monts Kirishima se composent d'une série de cônes volcaniques dont les éruptions ont été documentées depuis 742.

L'une d'entre elles, imputable au Mont Shinmoedake, fut en 2011 l'une des plus importantes des 50 dernières années. En octobre 2017, ce volcan est à nouveau entré en éruption, rejetant des colonnes de gaz et de cendres à plus de 200 mètres au-dessus du cratère: lire.

Le niveau d'alerte reste à ce jour élevé.

Le Merapi en Indonésie

Le Merapi est l'un des volcans les plus dangereux en Indonésie en raison de ses éruptions fréquentes et de ses flancs densément peuplés. 

Avec ses 400 victimes, son éruption de 2010 fut la plus meurtrière du XXIème siècle jusqu'à ce jour. 

Si certains avancent qu'une nouvelle éruption se fait attendre, il n'y a cependant aucun signe précurseur pouvant indiquer qu'une activité volcanique est à venir. 

L'Oraefajökull en Islande

Ce volcan recouvert de glace a connu deux éruptions depuis les premières installations de population: en 1362, qui fut l'éruption volcanique la plus importante du pays, puis en 1727-1728. 

Da,s les deux cas, des inondations très importantes et mortelles s'ensuivirent, à mesure que les eaux de fonte des lacs sous-glaciaires se trouvaient libérées.

Il semblerait que le volcan Oraefajökull soit en train de se réveiller. Des petits tremblements sismiques à l'intérieur du volcan ont été enregistrés depuis août 2017 et, en novembre, un affaissement du glacier situé au-dessus du cratère principal est apparu.

Ce phénomène est en général causé par la glace en train de fondre à mesure que la température augmente.

Le Popocatépetl au Mexique

La "montagne fumante" du Mexique se situe à 70 km au sud-est de Mexico; il s'agit du volcan le plus actif du pays.

Ce dernier est actuellement en éruption (lire)- comme c'est le cas de façon intermittente depuis 2005 - qui s'accompagne d'un grossissement du dôme de lave, d'explosions, de panaches de cendres s'élevant à quelques kilomètres de hauteur et de retombées de cendres plus mineures dans les environs.

Le Villarrica au Chili

Le volcan enneigé Villarrica fait partie des rares volcans de la planète à posséder un lac de lave en fusion. On y note, depuis mi-novembre 2017, une activité sismique croissante et des changements également au niveau du lac de lave, avec des fontaines de lave atteignant jusqu'à 150 mètres de haut.

 

Le Kilauea aux Etats-Unis

52 éruptions ont secoué ce volcan situé à Hawaï pendant le 20ème siècle.

Il est actuellement en éruption depuis 35 ans et de la lave s'échappe de son sommet.

Source: l'écho




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi