Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Confronté à sa pire sécheresse, le Portugal cherche des solutions

Publié le 23/11/2017 à 9h30


94% du territoire national est affecté par le manque d'eau: une situation désastreuse qui touche d'abord les agriculteurs, mais qui inquiète l'ensemble de la population.

Dans toutes les localités affectées, les maires tentent de remédier à l'urgence et imposent des restrictions dans l'utilisation de l'eau.

En automne, il pleut au Portugal. Normalement. Car en lieu et place des pluies habituellement abondantes d'octobre et novembre, c'est un soleil radieux qui luit sur le pays. Et malgré un passage pluvieux annoncé dans les prochains jours, la situation ne devrait pas s'inverser à court terme. Le niveau "sécheresse extrême" concerne 94% du territoire.

Déjà en 2016 ces pluies d'automne avaient fait défaut, mais 2017 bat tous les records depuis les premiers relevés pluviométriques en 1931. "C'est une sécheresse effroyable. Les plus âgés n'ont jamais vu ça. L'agriculture est fortement touchée. En cette saison, ont fait des semis, ça a un coût élevé, et sans pluie rien ne poussera" déplore le maire d'Arronches, une petite ville du haut Alentejo, une sous-région du centre du pays limitrophe de l'Espagne.

 

Une situation dramatique

Le barrage de Caia, qui alimente le conseil de Portalgre, où se trouve Arronches, est à 18% de sa capacité. A 300 km plus au nord, le barrage de Fagilde, lui, est à 8.6% de sa capacité. Autant dire à sec.  

Des centaines de villes et de villages dans le pays ont pris des mesures de restriction. Y compris Lisbonne, la capitale: l'arrosage des jardins publics y est limité, les fontaines stoppées, les nettoyages des rues suspendus. 

Les pouvoirs publics en viennent à envisager d'appliquer la coupure d'eau totale la nuit: la mesure de la "dernière chance". En attendant d'en arriver à cette extrémité, les yeux sont rivés sur le ciel.

Il faudra quoiqu'il arrive deux mois de pluie quotidienne et abondante pour inverser la situation. Ils ne font pas partie des prévisions météorologiques...

Source: la croix




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi