Haïti : Une situation humanitaire catastrophique

Le 22 juin 2013


Haïti : Une situation humanitaire catastrophique
Une équipe du GSCF rentre d’Haïti et avait pour objectif d’apporter un soutien à son équipe locale. (Rapport de la mission ci-dessous)

Le 12 janvier 2010, alors que le pays compte déjà parmi les plus pauvres de la planète, un séisme de magnitude 7 sur l'échelle de Richter a dévasté Haïti. Le bilan est dramatique : plus de 230 000 morts, 300 000 blessés, 1,5 million de sans-abris réfugiés dans des camps d'urgence et des dégâts matériels innombrables. Avec la sécheresse et les passages de l'ouragan Isaac puis du cyclone Sandy en 2012, la situation s'aggrave davantage.

Elle a suscité l'émotion à l'échelle internationale. C'est pourquoi l'île d'Haïti a reçu une aide militaire et humanitaire considérable. Mais le processus de reconstruction est désormais en
panne.

Une situation humanitaire catastrophique :

80 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les camps de réfugiés s'étendent et se transforment de plus en plus en bidonvilles. Près de 350 000 personnes, dont un quart est menacé d'expulsion, vivent dans 496 quartiers de fortune. L'exemple le plus terrible est celui du camp Corail, le plus grand bidonville de Port-au-Prince, qui est passé de 7 000 à 200 000 habitants depuis le séisme.

Dans ce contexte, le bilan sanitaire est déplorable. Outre la montée de la violence et le taux élevé de mortalité infantile, le choléra sévit fortement depuis deux ans. Déclaré en octobre 2010, il a touché plus de 650 000 personnes et en a tué 8 100. Durant le dernier printemps, le traitement de la maladie s'est encore dégradé. Cela s'explique par l'arrivée de la saison des pluies, mais surtout par le manque de moyens matériels et financiers attribués pour les soins.

Un après-catastrophe délicat

Malgré des aides ponctuelles et bien que depuis trois ans, les choses aient progressé, le manque de solutions durables se fait sentir. La transition entre secours d'urgence et développement de la crise à long terme est difficile. Aujourd'hui, le principal problème est que l'aide faiblit. Une partie des organisations non-gouvernementales humanitaires quitte le terrain sans qu'Haïti soit en mesure de prendre le relai.

Le GSCF poursuit son aide en Haïti. Notre travail est entamé depuis 2004. Aussi, nous relançons un appel à la générosité pour Haïti.

Faire un don : Ici

Lire le rapport de la mission de juin 2013




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi