Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Harvey, Irma, Maria...: une saison cyclonique au bilan désastreux

Publié le 29/12/2017 à 18h30


Entre août et octobre, 10 ouragans se sont succédé dans l'Atlantique, semant la mort et causant des centaines de milliers de dollars de dégâts.

Ils se sont appelés Franklin, Gert, Harvey, Irma, José, Katia, Lee, Maria, Nate et Ophelia. Une série de 10 ouragans consécutifs dans l'Atlantique Nord, qu'aucune tempête tropicale - moins puissante - n'est venue interrompre.

Du jamais vu depuis que les satellites météorologiques observent la Terre. Entre août et octobre, les médias n'ont eu d'yeux que pour les cartes du centre américain de suivi des cyclones de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA): on y voyait éclore les immenses tourbillons au-dessus de l'océan, on en suivait les trajectoires prévues et on en guettait les changements d'intensité. 

Pendant plus de deux mois les ouragans se sont succédé quasiment sans interruption, en un véritable cortège.

De cette saison cyclonique 2017 hyperactive resteront quelques images marquantes. Fin août, l'ouragan Harvey, scotché au-dessus du Texas, submerge les côtes du "Lone Star State" sous des pluies diluviennes. 

Quelques jours plus tard, pour la première fois depuis l'histoire, un ouragan de catégorie 5, soit le plus haut degré de l'échelle de Saffir-Simpson qui classe les cyclones tropicaux en fonction de la vitesse de leurs vents, s'abat sur les Antilles.

C'est Irma. Les îles de Saint Martin et Saint Barthélémy sont dévastées par les éléments déchaînés avant qu'Irma ne fasse route vers Cuba puis vers la Floride.

Fin septembre, un second ouragan de catégorie 5, Maria, déboule plus au sud, touche la Guadeloupe et la Martinique, avant de ravager Porto Rico, causant de nombreux morts, détruisant les cultures et le réseau électrique de l'île. 

Moins dramatique, le dernier ouragan de l'année, Ophelia, s'est fait néanmoins remarqué comme le plus oriental des ouragans majeurs jamais formés et surtout pour avoir frappé... l'Irlande - où il a causé la mort de 3 personnes - , soit bien loin du continent américain où l(on a coutume de voir s'abattre ces catastrophes naturelles. 

Avec un total de 17 événements - 7 tempêtes tropicales et 10 ouragans dont 6 majeurs, c'est-à-dire atteignant ou dépassant la catégorie 3 dans l'échelle de Saffir-Simpson - , 2017 fait clairement figure d'année agitée. 

Mais pas d'année record. Ce "titre" revient toujours au cru 2005, l'année du tristement célèbre ouragan Katrina qui tua près de 2000 personnes à la Nouvelle-Orléans, avec 28 événements parmi lesquels on ne compta pas moins de 15 ouragans dont 7 majeurs.

Parmi ces événements cycloniques majeurs, le GSCF est intervenu sur bon nombre d'entre eux:

- le cyclone Katrina en septembre 2005: accès à nos rapports de mission ;

- l'ouragan Irma sur Saint Martin, suite auquel le GSCF a effectué 3 missions sur l'île en 2017, et en prépare d'autres pour 2018: lire ;

- l'ouragan Maria sur la Guadeloupe: lire.

 
C'est grâce à la générosité de chacun que le GSCF peut intervenir lors de telles catastrophes.

Merci pour vos soutiens et votre confiance.

FAIRE UN DON.

Source: le monde




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi