Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Menaces d'inondations dans une trentaine de départements

Publié le 23/01/2018 à 9h30


Le Doubs et le Jura, qui ne sont plus placés en alerte rouge, rejoignent 28 autres départements en vigilance orange pluies-inondations.

Le Rhin pourrait sortir de son lit ce mardi, la Seine déborde à Paris, des champs sont inondés, des maisons ont les pieds dans l'eau: crues et inondations menacent une partie de la France. 

"Les précipitations vont se calmer ces prochaines heures et au fil des jours, mais le temps de réponse des bassins-versants nécessite un certain délai. Les grands fleuves continueront à monter jusque mercredi,  tandis que les crues des cours d'eau plus petits seront rapides" prévoit la Chaîne Météo qui a placé la Loue en vigilance rouge.

La Marne, la Garonne, les rivières du Nord-Est, de Normandie et alpines sont placées en vigilance orange. 

Le Doubs et le Jura ne sont toutefois plus en vigilance rouge pour les risques de crue, annonce pour sa part Météo France. Ils rejoignent 28 autres départements en vigilance orange pluies-inondations: l'Ain, le Rhône, le Doubs, l'Isère, le Jura, la Savoie, la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, le Lot-et-Garonne, la Nièvre, l'Yonne, la Seine-et-Marne, Paris, la Haute-Marne, les Yvelines, le Val d'Oise, l'Oise, ainsi que les départements de la Normandie (excepté la manche), la Meuse, les Vosges, la Haute-Saône et la Meurthe-et-Moselle.

Dans les zones sous vigilance, il est conseillé de se mettre à l'abri, d'éviter les déplacements et de veiller à la protection des biens susceptibles d'être inondés ou emportés.

La Seine devrait poursuivre sa crue dans les prochains jours, a averti lundi soir la préfecture de police de Paris, appelant à la vigilance.

"Des inondations importantes sont possibles, y compris dans les zones rarement inondées" .

"Des coupures d'électricité plus ou moins longues et des phénomènes de ruptures ou de débordements des digues peuvent se produire" 
a pour sa part mis en garde le service d'information sur le risque de crues (Vigicrues).

"Le pic de crue devrait dépasser les 5 m en milieu de semaine. Le niveau de la Seine restera loin du record de 8m62 enregistré lors de la crue historique de 1910 qui avait donné lieu à des inondations catastrophiques dans la capitale" précise la Chaîne Météo.

En Isère, où les fortes précipitations se combinent à la fonte des neiges sur les massifs, les communes de Brangues et de Bouchage s'apprêtent à garder leurs écoles fermées mardi et des mesures de mise à l'abri provisoires des habitants dans une salle communale sont prévues en vue de la montée des eaux du Rhône.
 

Source: le figaro




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi