Association humanitaire de sapeurs - pompiers

Sécheresse: l'Afrique du Sud en état de catastrophe naturelle

Publié le 13/02/2018 à 17h15


Face à la pénurie d'eau qui frappe la ville du Cap, la gestion de la crise a été prise en main par le gouvernement. Toutes les institutions de l'Etat sont désormais mandatées pour mettre en oeuvre les plans d'urgence, l'aide immédiate et les mesures de construction nécessaires pour repousser au maximum le jour où les robinets seront à sec.

Aux maux extrêmes, les extrêmes remèdes. Face à la sécheresse historique qui frappe depuis des mois la ville du Cap, menacée d'une rupture d'approvisionnement en eau potable, les autorités sud-africaines ont fini par proclamer ce mardi 13 février lé'tat de catastrophe naturelle dans tout le pays.

La décision, publiée dans le Journal Officiel, est prise après "une réévaluation de l'ampleur et de la gravité de la sécheresse actuelle" , et permet de confier la gestion de la crise au gouvernement.

Deuxième agglomération d'Afrique du Sud, le Cap est frappée par sa pire sécheresse depuis un siècle. Les réserves d'eau sont au plus bas, au point que les robinets pourraient être à sec.

Fixé un temps à la mi-avril, ce "Jour Zéro", ainsi qu'il a été baptisé, a été reporté cette semaine au 11 juin. Pour retarder l'échéance, les quelque 4 millions d'habitants de l'agglomération ont été invités à n'utiliser que 50 litres d'eau par jour et par personne, l'équivalent d'une douche quotidienne de 3 minutes.

Les autorités locales ont menacé d'infliger des amendes à ceux qui dépasseraient ce seuil. Si le Jour Zéro se produit, les Captoniens devront se ravitailler dans un des 200 points de collecte d'eau, où ils recevront au maximum 25 litres d'eau par jour et par personne.



 

Source: la tribune




Contactez-nous

GSCF
BP 80 222
59654 Villeneuve d'Ascq Cedex


Tél : 04 67 55 84 28 

Formulaire de contact

Foire aux questions !

Offres d'emploi