Alors que Paris compte toujours plus de personnes SDF, le Président du GSCF poursuit son combat

Ils sont 3 641 dans les rues de la capitale, selon le dernier recensement effectué.

La ville de Paris n’arrive pas à endiguer le phénomène d’extrême pauvreté : 3 641 sans abri vivent dans la capitale soit 600 de plus qu’en 2018.

Parmi les sans abri, il y a 88% d’hommes et 12 % de femmes.

40% d’entre eux sont âgés de 40 à 54 ans, 30% ont entre 25 et 39 ans. Et plus de la moitié de ces personnes sont en errance dans la rue depuis plus d’un an.

Les deux tiers des sans abri déclarent ne jamais avoir appelé le 115. Soit parce qu’ils ne connaissent pas ce numéro, soit parce qu’ils ont connu de mauvaises expériences dans les centres d’accueil.

Depuis près de 10 ans, Thierry VELU dénonce la prise en charge archaïque des personnes sans domicile fixe, et les sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF distribuent des kits de survie aux personnes à la rue.

Les gouvernements successifs n’ont jamais apporté de solutions, ni pris la peine d’écouter les propositions du Président du GSCF.

Depuis peu, le GSCF entrevoit une lueur d’espoir qu’il espère ne pas voir s’éteindre : suite à l’envoi de notre Manifeste pour un changement de politique concernant la prise en charge des personnes à la rue aux différents acteurs politiques, un échange entre Thierry VELU et Julien DENORMANDIE, Ministre auprès de la Ministre de la cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a eu lieu.

Nous comptons sur vous pour porter ce Manifeste à la connaissance du plus grand nombre.