Brétigny : les pompiers caillassés alors qu’ils venaient en aide aux victimes

Brétigny : les pompiers caillassés alors qu'ils venaient en aide aux victimes
Pompiers et policiers qui tentaient de porter secours aux victimes du déraillement ont fait face à des jets de pierres.

Un train Corail intercités a déraillé ce vendredi sur la commune de Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne. Alors qu’ils portaient secours aux victimes, les secours ont été caillassés. Certains d’entre eux se sont même fait voler leur portable.

17h14, le train Corail intercités déraille en arrivant en gare de Brétigny dans l’Essonne. Une catastrophe mortelle.  Presque immédiatement le plan nombreuses victimes, le plan rouge, est déclenché par la Préfecture. Il est “destiné à organiser” les secours en cas “d’événement provoquant un nombre élevé de victimes”, selon le site du ministère de l’Intérieur. 300 pompiers, 20 équipes médicales Smur et 8 hélicoptères sont alors mobilisés sur les lieux du drame.
 

Mais pendant qu’ils viennent en aide aux victimes, des véhicules de secours sont caillassés, rapporte Le Parisien. Les policiers doivent alors faire face à une grosse tension pour maintenir le cordon de sécurité qui interdit l’accès à la gare. De nombreux curieux tentent de forcer le passage. Des informations relayées également par une journaliste de France 3 sur son compte Twitter. Elle assure que “les journalistes ont dû se réfugier derrière les CRS”.
 

Dans la panique, des téléphones portables sont dérobés à des membres du SAMU et à des victimes. Le Parisien annonce que deux personnes ont été placées en garde à vue pour ces vols. Des vols confirmés par un journaliste de France 2 sur son compte Twitter. “Des policiers me le confirment à l’instant : SAMU et quelques victimes détroussés. Incidents avec CRS”, écrit-il, précisant que ce ne sont pas des annonces officielles mais du off.