Ce 19 août : Journée mondiale de l’aide humanitaire

Chaque année, nos équipes sont sur le terrain pour aider des personnes victimes de catastrophes naturelles ou humaines.

Cette Journée mondiale de l’aide humanitaire nous permet de rendre hommage à nos intervenants, qui font parfois face au danger et à l’adversité pour aider les autres et qui abandonnent leur famille, leurs enfants, quelques jours pour sauter dans un avion afin de sauver des vies et aider les victimes de catastrophes, comme ce fut le cas il y a quelques jours pour le Liban.

Cette année, la Journée mondiale de l’aide humanitaire survient alors que le monde lutte contre la COVID-19. Face à cette pandémie, nous avons agi et lutté pour aider les soignants en France, des collectivités, etc., quitte à mettre en danger notre association sur le plan financier. Aujourd’hui, nous poursuivons nos actions auprès des pays les plus pauvres. À la suite de ce mauvais rêve et des problèmes que nous avons rencontrés, un livre est sorti (La mascarade démasquée).

Beaucoup ont grandi en souhaitant être de super-héros. Cela nous permet de réfléchir sur l’aide que nous pouvons apporter, mais aussi d’apprendre et d’avoir le courage nécessaire pour faire ce qui est juste en épaulant les plus faibles. Je parle d’épauler, car si, dans l’urgence, nos actions sont faites pour sauver des vies dans nos actions de développement et/ou de soutien aux personnes à la rue, nous sommes contre l’assistanat et plutôt pour donner des moyens afin que les structures du pays, tout comme les personnes les plus faibles, puissent s’en sortir en leur donnant des outils. L’assistanat, comme il est pratiqué de plus en plus, ne résout rien : il conforte la personne à ne rien faire et entretient la misère.

je pense sans me tromper que nous avons des héros aussi parmi les adhérents des pompiers humanitaires du GSCF, et ceux-ci sont bien réels : pas de superpouvoir, mais une incroyable force et une capacité à persévérer malgré les obstacles et des circonstances éprouvantes, tout en faisant preuve d’humilité et de dévouement.

En cette journée, nous souhaitons remercier nos héros, mais aussi les personnes qui nous soutiennent : elles constituent le premier maillon dans cette chaîne de solidarité.

Tant que nous disposerons de moyens pour agir, nous serons là à vos côtés, dans n’importe quelle condition et n’importe où, pour vous aider et vous tendre la main.

Merci à vous tous, quelle que soit votre implication à nos côtés.

Thierry VELU

Président – Fondateur du GSCF