Cyclone Sitrang – Au moins 16 morts dans le sud du Bangladesh.

Le passage du cyclone Sitrang a fait au moins 16 morts dans le sud du Bangladesh mardi matin. Des centaines de milliers de personnes ont été déplacées.

Au moins seize personnes sont mortes au passage du cyclone Sitrang dans le sud du Bangladesh. Un million d’habitants avaient été évacués des régions de basses terres, ont indiqué les autorités mardi. Quatorze personnes ont péri la plupart victimes de chutes d’arbres, et deux autres dans le naufrage d’un bateau sur la rivière Jamuna, dans le nord du pays.

Sitrang a touché l’île de Bhola, dans le sud du pays, à 21 heures lundi avant de s’affaiblir tôt mardi et de prendre la direction de l’État de Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde.

Des catastrophes qui pourraient devenir de plus en plus violentes

Le Bangladesh, pays d’environ 170 millions d’habitants, est classé parmi les pays les plus touchés par les phénomènes météorologiques extrêmes depuis le début du siècle, selon l’Onu. Selon les scientifiques, il est probable que le réchauffement climatique rende les cyclones plus intenses et plus fréquents dans les pays d’Asie du Sud, bordés par le golfe du Bengale, mais les procédures d’évacuation se sont aussi grandement améliorées grâce à des prévisions plus précises.

L’an dernier, plus d’un million de personnes ont été évacuées le long de la côte est de l’Inde avant que le cyclone Yaas ne s’abatte sur la région avec des rafales de vent de 155 km/h, équivalent à un ouragan de catégorie 2. En 2020, le cyclone Amphan, le deuxième « super cyclone » enregistré dans le golfe du Bengale, a fait plus de 100 morts au Bangladesh et en Inde et plusieurs millions de sinistrés.