Décembre 1999 : le GSCF au secours des victimes du glissement de terrain au Vénézuela

Le 15 décembre 1999, un glissement de terrain provoqué par des pluies torrentielles dans le district de Vargas, au Vénézuela, entraîne la mort d’au moins 20 000 personnes.

Les blessés sont environ 100 000, et des milliers de personnes se retrouvent sans abri.

Le GSCF, qui vient d’être créé, enclenche alors sa cellule de crise.

Les sapeurs-pompiers humanitaires de l’ONG partent pour porter secours aux nombreux sinistrés de ce glissement de terrain meurtrier, recherchant notamment des rescapés parmi les décombres.

Depuis, en près de 20 ans d’existence, nos missions d’urgence se sont multipliées, que ce soit suite à un tremblement de terre, à un tsunami, après un attentat…

Pour consulter nos rapports de mission : accès.

Merci à nos donateurs pour leur soutien, indispensable pour pérenniser nos actions.