Décembre 2004 : succession de tempêtes aux Philippines, le GSCF y était

En quelques jours, les Philippines ont essuyé plusieurs tempêtes en novembre et décembre 2004.

Les plus dévastatrices ont été la tempête Winnie, qui s’est produite du 28 au 30 novembre puis, quelques jours après, l’archipel a été frappé par le typhon Nanmadol, du 1er au 4 décembre 2004.

Dans les heures qui ont suivi la tempête Winnie, et au vu du nombre de victimes, le GSCF a déclenché sa cellule de crise dès le 1er décembre.

Dans le même temps, l’alerte étant enclenchée à l’approche du typhon Nanmadol, le GSCF s’est rapproché de l’ambassade des Philippines pour proposer l’intervention d’une équipe de secours, proposition immédiatement acceptée par la Délégation à l’aide humanitaire.

Ainsi, une équipe de sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF, d’un médecin et d’un infirmier anesthésiste, s’est rendue sur place dès le 4 décembre 2004.

Les membres du GSCF ont été emmenés jusqu’à Infanta par hélicoptère. Le constat est un paysage de désolation, tout est recouvert de boue, et les soins des victimes se font dehors, dans des conditions difficiles.

Face à cette situation, l’équipe, qui a acheminé plus de 120 kg de matériel de santé et des lots de sauvetage, a, sur place, créé un PMA (poste médical avancé) où elle a pu délivrer de nombreux soins. Ce poste a continué à servir après le départ des sapeurs-pompiers du GSCF.

Cette mission aura permis à l’équipe d’apporter une assistance médicale à 158 personnes, dont 4 étaient en urgence absolue.

Le GSCF a gardé des relations étroites avec les Philippines, pays qui est régulièrement frappé par des catastrophes naturelles.

Nos sapeurs-pompiers sont retournés plusieurs fois sur l’archipel, suite à d’autres typhons tels que Haiyan en 2013, mais aussi dans le cadre de missions de développement, au cours desquelles nos équipes apportent les aides matérielles et humaines remontées lors des missions d’urgence.

Nous avons ainsi eu l’occasion de mettre en place plusieurs unités de potabilisation de l’eau, apporter un soutien sanitaire, ou encore délivrer une formation aux gestes qui sauvent à l’ambassade des Philippines.

Sans nos donateurs et partenaires toutes ces missions seraient impossibles à mettre en place.

Merci pour votre solidarité.

 

 

Nos rapports de mission