Deux pompiers grièvement brûlés

Deux pompiers grièvement brûlés
Un nouveau feu de végétation au camp militaire de Ger, situé à cheval entre les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, s’est produit ce week-end.

Une cinquantaine d’hectares de lande est partie en fumée, malgré l’intervention d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers des deux départements.

C’est lors de l’extinction de cet incendie que deux pompiers ont été victimes d’importantes brûlures.

Selon le lieutenant-colonel Patrick Heyraud, directeur du Service départemental d’incendie et de secours des Hautes-Pyrénées: «Un pompier volontaire de Rives-Adour s’est embourbé dans le sol marécageux et malgré tous ses efforts n’a pu se dégager alors que le feu menaçait. En allant le secourir, un capitaine professionnel, chef de corps du centre de secours de Lourdes, s’est également brûlé. Les deux hommes présentent plusieurs points de brûlures sur le visage et le corps entre le 2e et le 3e degré».

Les deux hommes ont été médicalisés et évacués vers le centre hospitalier de Tarbes par l’hélicoptère de la sécurité civile des Pyrénées-Atlantiques.

Avec des brûlures au troisième degré, les deux pompiers ont ensuite été transportés par hélicoptère au CHU de Bordeaux.

Leur pronostic vital n’est pas engagé.