Embusqué sur le toit, il tire sur les pompiers

Embusqué sur le toit, il tire sur les pompiers
Guet-apens ou acte d’un déséquilibré ? Dimanche 30 juin, un homme a ouvert le feu sur un véhicule des pompiers qu’il avait sollicité.

Il est 17h34 lorsque le service départemental d’intervention et de secours d’Éragny-sur-Oise reçoit un appel 18. Au bout de la ligne, un homme confie qu’il s’apprête à se suicider. Le désespéré précise qu’il se trouve rue des Pinsons, à Éragny. Des pompiers sont dépêchés sur place. à leur arrivée, plusieurs détonations retentissent. Le véhicule de secours et d’assistance aux victimes est en fait la cible de tirs. Au moins un impact sera relevé sur l’aile avant gauche du camion. Les pompiers repèrent le tireur posté sur le toit d’un garage d’immeuble.

Les hommes du feu alertent la police et précise que le tireur  est en muni d’une arme d’épaule de type fusil, et une arme courte.

L’individu prend la fuite à l’arrivée des fonctionnaires en sautant de toit en toit. Au même moment se présente une femme qui explique être la mère de l’homme armé, Maxime, âgé de 26 ans.

Sans donner davantage de précision, elle explique simplement aux policiers que son fils ne se trouve pas au domicile familial.

Les clients du McDonald confinés

Un périmètre de sécurité est rapidement mis en place. Dans le McDonald situé juste à côté, cinquante personnes, clients et personnels, se retrouvent confinées. Les policiers procèdent à la fouille de tous les bâtiments alentours. Au bout d’une demie heure, ils finissent par retrouver le tireur qui s’était caché dans une niche au 3e étage d’un bâtiment  situé au No 12 de la rue des Pinsons,  à trois mètres du sol. L’individu se trouvait en possession d’un fusil de calibre 16, aucune arme courte ne sera toutefois retrouvée. Interpellé et placé en garde à vue, Maxime, a fait l’objet d’une hospitalisation d’office au centre psychiatrique Jean-Delay, à Pontoise, peu avant 23h.

Si aucune personne n’a été blessée, le pompier, âgé de 35 ans, qui se trouvait au volant du véhicule cible des tirs, a été hospitalisé en état de choc.