En mai 2003, les pompiers humanitaires intervenaient à Madagascar.

Accompagnement accouchement GSCF

Le 8 mai 2003, le cyclone tropical « MANOU » touchait le centre-est de l’île de Madagascar.

Quelques jours après le passage du cyclone, le Gouvernement malgache effectuait une première évaluation à 10 000 sinistrés dans la région de Vatomandry. Une dizaine de morts et des disparus étaient aussi annoncés.

Quelques jours après cette catastrophe, une équipe du GSCF portait secours à la population. 

Le GSCF est la seule ONG française ayant répondu présente lors de cette catastrophe, malgré le soutien de la France à Madagascar, comme le déclarait une porte-parole adjointe du Quai d’Orsay le 14 mai 2003 à Paris. 

La mission aura permis de réaliser de nombreux soins auprès de la population, et de procéder à des mises en sécurité de matériaux, du tronçonnage, etc. 

Créé en 1999, le GSCF a pour vocation d’intervenir lors de catastrophes naturelles ou humaines.