Il avait tué un pompier venu le secourir : le nonagénaire est acquitté pour légitime défense

Il avait tué un pompier venu le secourir : le nonagénaire est acquitté pour légitime défense
Le procès d’assises de Jean Barthe s’est conclu par son acquittement, jeudi après-midi, au tribunal de Bourg-en-Bresse. La volonté de donner la mort à un pompier de 32 ans qui venait le secourir en 2009 a été reconnue mais l’homme de 91 ans a bénéficié de la légitime défense.

Jean Barthe, 91 ans, était jugé depuis lundi à Bourg par la cour d’assises de l’Ain pour le meurtre le 18 mars 2009 à Belley d’Eric Virot un pompier de 32 ans qu’il avait pris pour un cambrioleur entrant dans sa chambre. Des voisins inquiets suite au déclenchement d’une alarme à son domicile avait prévenu les secours. Après trois jours et demi d’audience, la cour d’assises présidée par Dominique Bréjoux a finalement reconnu la thèse de la légitime défense plaidée par la défense qui a mis en avant l’âge et la surdité de l’auteur du coup de feu fragilisé par un veuvage récent et la médiatisation de l’agression d’un couple de retraités quelques jours auparavant dans le nord de la France.

La cour a prononcé l’acquittement de l’accusé qui est ressorti libre du tribunal. L’avocat général Denis Mondon avait requis une peine de cinq ans d’emprisonnement, laissant le soin au tribunal de l’assortir d’un sursis, ainsi que la déchéance des droits civiques. La partie civile a dix jours pour faire appel de cette décision.