Il y a 36 ans, le 26 avril 1986 : Tchernobyl

Trente-six ans jour pour jour après la catastrophe de Tchernobyl, le GSCF s’inquiète des conséquences du conflit en Ukraine et de l’occupation russe de la centrale nucléaire.

Le niveau de radioactivité à Tchernobyl est « anormal », selon l’Agence de l’énergie atomique. 

Nous restons attentifs face à une situation anormale qui est très dangereuse. C’est dans ce cadre que le GSCF prend des mesures en amont en achetant du matériel de détection et de protection.

Nous sommes à la limite de la catastrophe et nous allons poursuivre les achats dans les prochaines semaines pour maintenir le soutien auprès des pompiers ukrainiens, à qui nous allons fournir des compteurs Geiger et une caméra thermique