Il y a cinq ans, nous portions secours aux Antilles françaises

Coralie

Avec des vents soutenus à 257 km/h, Irma, dixième cyclone tropical de la saison dans l’Océan Atlantique Nord, s’est développé du 30 août au 12 septembre 2017.

Passé en catégorie 5, il reste le premier ouragan maintenu dans cette catégorie pendant une aussi longue période.

Sur son passage, les dégâts sont considérables dans de nombreuses îles des Antilles françaises, et notamment à Saint-Martin, qui reste encore très éprouvée, cinq ans après ce cataclysme.

Alors que les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin sont placées en alerte violette le 5 septembre à l’approche d’Irma, le GSCF active sa cellule de crise au niveau 2, craignant, à ce stade, que Haïti, où les sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF se sont rendus à plusieurs reprises, ne soit touchée.

L’ouragan frappe finalement les îles françaises le 6 septembre 2017.

Le 11 septembre, une équipe de sapeurs-pompiers du GSCF, dont un médecin et une infirmière, prend le départ pour Saint-Martin ; départ retardé par l’ouragan José.

De nombreux matériels sont acheminés par nos sapeurs-pompiers, notamment des tronçonneuses, des groupes électrogènes, du matériel de bâchage, des lots de sauvetage, du matériel de secours…

Sur place, le constat est alarmant, et nous sommes les premiers arrivés dans une zone non visitée par les secours déjà sur place, ce qui entraînera deux évacuations, dont une personne en urgence absolue.

Dans la continuité de nos actions, nous avons aidé les sinistrés du quartier d’Orléans, plus particulièrement dans l’îlot des esclaves, qui n’avait pas non plus reçu de secours depuis le passage de l’ouragan.

À plus de cinq reprises, et sur plusieurs mois, les pompiers humanitaires aideront les habitants de Saint-Martin.

Faire un don aux pompiers humanitaires du GSCF ICI