Incendies en Californie : 9 morts, des milliers d’évacués

Un incendie se poursuit dans le sud de l’Etat tandis qu’au nord, le “Camp Fire” constitue déjà l’un des incendies les plus destructeurs de l’histoire de la Californie, selon l’office des forêts.

Les ravages causés par deux incendies se poursuivent dans le nord et le sud de la Californie.

“Cet événement est le pire scénario possible. Celui qu’on craignait depuis longtemps” a déclaré le shérif  du comté de Butte: “Malheureusement, tout le monde ne s’en est pas sorti.”

Alimenté par des vents violents, le sinistre, tardif dans la saison, s’est propagé dès l’aube de vendredi à une très grande vitesse, couvrant la petite ville d’épaisses fumées et de cendres. Des centaines de maisons ont été détruites, ainsi qu’un hôpital, une station-service, de nombreux véhicules et plusieurs restaurants.

“Je pense que nous avons perdu un lycée et au moins l’une des écoles élémentaires” a ajouté la maire de Paradise.

Les flammes sont descendues si vite sur Paradise que beaucoup d’automobilistes ont été contraints d’abandonner leur véhicule et de fuir à pied sur l’unique rout de montagne qui permet de quitter Paradise.

Le “Camp Fire” a dévasté plus de 36 000 hectares et constitue déjà l’un des incendies les plus destructeurs de l’histoire de la Californie, selon l’office des forêts. Il était toujours hors de contrôle vendredi soir.

Plus de 2200 pompiers luttaient contre les flammes, soutenus par des hélicoptères et des camions-citernes.

Un autre incendie s’est développé dans le sud de la Californie et a, selon les autorités, réduit en fumée une trentaine de maisons de Malibu et consumé une cinquantaine de km² de terrain.

Vu la violence de l’incendie, la ville de Malibu a émis un ordre d’évacuation concernant le nord de la station balnéaire. Une partie de la ville de 12 000 habitants est sans électricité et les télévisions locales montraient de longues files de voitures qui quittaient la ville par la route côtière, l’unique voie de sortie qui reste vers Los Angeles.

Au total, quelque 200 000 habitants sont soumis à des ordres d’évacuation face à la menace du “Woolsey Fire” et 75 000 habitations sont menacées.

Parti jeudi après-midi de Simi Valley, le feu a franchi une autoroute en plusieurs points. Un autre incendie, le “Hill Fire”, toujours dans le comté de Ventura, a détruit plus de 2400 hectares, selon les autorités.