Justice: Un agresseur de pompier condamné

Justice: Un agresseur de pompier condamné
Très alcoolisé, il avait frappé un sauveteur secouriste, début juillet à Conleau.

Ce quadragénaire violent ne se souvient pas de grand-chose. Le dimanche 7 juillet, il avait ingurgité au moins une demi-douzaine de bières fortes « dont une Desperado de 75 cl » quand il a frappé un jeune sapeur-pompier qui surveillait la baignade de Conleau. Celui-ci tentait d’éviter que la rixe à laquelle avait été mêlé le père de famille dégénère encore. Au tribunal, on a appris que le prévenu était venu, à vélo, passer le dimanche au bord du golfe avec sa fille de 8 ans dont il avait la garde ce week-end-là.

« On ne voit pas d’autres solutions que l’enfermement », a déclaré le procureur en faisant référence aux nombreuses condamnations prononcées à l’encontre du prévenu dont une pour des faits identiques. « Lorsqu’il n’est pas alcoolisé, c’est M. tout le monde », a relativisé l’avocate du père de famille

Jugé pour une autre affaire le 27 août

Son maintien en détention a été ordonné à l’issue de l’audience. Il a été condamné à un an de prison dont six mois avec sursis avec obligation de se soigner, de travailler et de rembourser les victimes. Il devra verser 1 000 € au jeune sapeur-pompier victime des coups (plus de trois semaines d’ITT) et 100 € à son collègue menacé de mort. Le service départemental d’incendie et de secours obtient l’euro symbolique. Les uns et les autres se partageront 800 € au titre des frais de procédure. La ville obtient 139,72 € de dédommagement, coût du paquetage des pompiers secouristes. Le tee-shirt du pompier avait été en effet déchiré par le quadragénaire qui doit comparaître le 27 août devant le tribunal correctionnel pour des violences exercées en juin sur des personnels hospitaliers.