La Côte d’Azur placée en risque sévère incendie ce week-end

Pour la première fois cet été, les Alpes-Maritimes seront confrontées à un vrai risque d’incendie en raison de conditions météorologiques défavorables.

“La saison opérationnelle est loin d’être terminée”.

Sur le front des incendies, le Directeur départemental du Sdis 06 ne crie pas victoire. “Nous savons qu’il faut tenir 90 jours, de juillet à septembre. Or, pour la première fois de l’été, nous serons en risque incendie sévère ce week-end. A titre de comparaison le risque sévère a été déclenché 325 fois l’année dernière.”

Un  été 2017 éprouvant pour les sapeurs-pompiers des Apes-Maritimes avec 46 départs de feux, 8 feux marquants (Carros, Saint-Cézaire…) et 410 hectares ravagés par les flammes. “Un bon bilan au regard des conditions dans lesquelles nous étions” assure encore le commandant.

Si celui de l’été 2018 – provisoire – affiche 8 départs de feux et 5000 m2 détruits par les flammes, la raison est simple: une météo favorable. Et notamment le peu de vent qui a soufflé ces derniers jours sur la Côte d’Azur. “Car le vent, c’est notre principal ennemi en terme d’incendies” poursuit le patron des pompiers azuréens.

Sauf qu’à partir de samedi, la donne va quelque peu changer.

C’est surtout la frontière entre les Alpes-Maritimes et le Var qui est concernée et notamment le précieux et vulnérable massif de l’Estérel. Selon Météo France, des rafales y sont prévues entre 40 et 55 km/h en fin d’après-midi et dans la soirée.

Les pompiers azuréens sont donc en alerte. Et vont anticiper le risque en augmentant le prépositionnement des moyens de feux de forêt, en assurant un quadrillage préventif dans les zones sensibles, en renforçant l’encadrement spécialisé des effectifs et en profitant du guet aérien assuré par les bombardiers d’eau.

“Nous allons entrer dans une période difficile et compliquée puisqu’il n’a pas plu depuis plusieurs jours” poursuit-il. “S’il n’y a pas de pluies fréquentes dans les prochains jours, le risque sévère incendie pourrait être activé de plus en plus.”

 

 

Source: nice matin