Lassés des canulars, les pompiers de l’Oise vont désormais porter plainte

Trop, c’est trop. Désormais, appeler les pompiers pour leur faire une blague pourra vous coûter cher. Jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende, selon la loi.

Car le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis 60) a décidé que chaque coup de téléphone malveillant au 18 fera désormais l’objet d’une plainte.

Ce n’était pas systématiquement le cas avant, mais la patience des sapeurs-pompiers a été trop mise à rude épreuve. Et pas uniquement à l’occasion du 1er avril dernier (lire).

En parallèle, une campagne de sensibilisation a été mise en place sur les réseaux sociaux. Car ces appels malveillants coûtent cher au Sdis, qui mobilise des équipes pour de simples canulars.

Mais les appels malveillants, ce sont aussi des insultes, “qui restent fréquentes. Ou alors des gens qui appellent pour obtenir un simple renseignement…” ce sont des appels qui font perdre du temps et qui peuvent avoir un impact sur une intervention “urgente”.

Le Sdis 60 est composé chaque jour de 7 à 8 opérateurs, chargés de répondre aux appels d’urgence. Chez eux, le téléphone sonne 1000 fois par jour en moyenne. Autant dire que les journées sont chargées.

Source: le parisien