Les opérations de sauvetage lors d’une catastrophe naturelle

Le Groupe de Secours Catastrophe Français (GSCF) a été créé en 1999 dans l’objectif de sauver le maximum de vies lors d’une catastrophe naturelle.

Les sapeurs-pompiers qui composent l’ONG sont capables de se projeter sur les lieux d’un séisme, d’une tempête, d’une inondation, etc, dès les premières heures.

Les catastrophes naturelles quelles qu’elles soient peuvent affecter la vie de dizaine de milliers de personnes et nécessitent des réponses urgentes.

Chaque catastrophe aura un impact différent sur les populations et la capacité de réponse du GSCF varie en fonction de la catastrophe, séisme, tsunami, inondation, cyclone, mais aussi en fonction du pays impacté.

Un séisme engendrera beaucoup de morts, de blessés mais aussi de personnes coincées ou piégées sous les décombres et les heures sont alors comptées pour localiser le maximum de victimes.

Un tsunami entraînera quant à lui beaucoup de morts mais peu de blessés.

Souvent prise en charge par les acteurs locaux, l’urgence des premières heures est de tenter de sauver le maximum de personnes et de prendre en charge les victimes, tout en mettant en œuvre des moyens pour rendre les voies d’approvisionnement (aéroports, routes, ports) libres pour permettre le renfort de secours extérieurs.

La priorité du GSCF  lors d’un événement est de projeter des  SAR (Search and Rescue) pour effectuer des sauvetages, des soins, mais aussi du traitement de l’eau.

Néanmoins les acteurs locaux ont un rôle primordial, comme évoqué en amont. C’est dans cet objectif que le GSCF assure depuis de nombreuses années des missions de développement : Haïti, Maroc, Cameroun, Indonésie, Croatie, etc.  

Le GSCF est également de plus en plus sollicité par des homologues d’autres pays pour échanger, mettre en place des partenariats, comme avec les sapeurs-pompiers de Croatie par exemple: lire.

 

Notre première mission

La réponse aux catastrophes naturelles ou humaines fait partie des activités principales des sapeurs-pompiers du GSCF depuis bientôt 20 ans.

Depuis 1999, notre ONG est intervenue en réponse à de nombreuses catastrophes naturelles (accès) .

L’ensemble de ces catastrophes, comme celle pour laquelle nous venons d’intervenir en Indonésie, nous permet de nous améliorer, de changer nos méthodes de déploiement, et ce, pour répondre le plus vite et le mieux possible dans l’objectif de sauver le maximum de vies et d’être plus efficaces.

L’ensemble de ces missions ne se serait jamais réalisé sans le travail de nos adhérents, donateurs, et partenaires et nous souhaitons les remercier.