Les Philippines frappées par un séisme de magnitude 7

Un séisme a frappé l’île de Luçon, une région montagneuse du nord de l’archipel, faisant au moins trois morts et des dizaines de blessés mercredi.

Un violent séisme de magnitude 7 a frappé, mercredi 27 juillet, une région montagneuse du nord des Philippines, faisant au moins trois morts, des dizaines de blessés et faisant trembler les immeubles jusque dans la capitale, Manille, à 300 km de là.

Selon l’Institut sismologique américain (USGS), la secousse a été enregistrée à 8 h 43 (2 h 43 à Paris), à une profondeur relativement faible de 10 km dans la province d’Abra, sur l’île principale de Luçon. L’USGS a révisé la magnitude à 7, contre 7,1 auparavant.

Un villageois est mort écrasé, les dalles de ciment de sa maison s’étant effondrées. Le drame a eu lieu à Abra, où au moins 25 autres personnes ont été blessées, ont annoncé des responsables.

A Bangued, capitale de la province d’Abra, une femme de 23 ans est morte écrasée par la chute d’un mur. Au moins 62 personnes ont été blessées dans cette province.

Un ouvrier de 25 ans est mort quand l’immeuble de trois étages sur lequel il travaillait s’est effondré à La Trinidad, capitale de la province de Benguet, selon la police. Au moins huit blessés ont été recensés.

Dans la ville de Dolores, située tout près de l’épicentre, des habitants terrifiés ont couru hors de chez eux et les vitres du marché local ont volé en éclats, a raconté à l’Agence France-Presse (AFP) le commandant de la police locale, Edwin Sergio.

Des secousses ressenties jusqu’à Manille

Les gratte-ciel ont tremblé jusque dans la capitale, Manille, située à plus de 300 km au sud. Les Philippines sont régulièrement frappées par des séismes en raison de leur position sur la « ceinture de feu », un arc d’activité sismique intense qui entoure l’océan Pacifique en passant par le Japon et l’Asie du Sud-Est. Le tremblement de terre de mercredi est le plus puissant dans le pays depuis des années.

En octobre 2013, un séisme de magnitude 7,1 sur l’île de Bohol, dans le centre du pays, avait fait plus de 200 morts et 400 000 déplacés. La secousse avait déclenché des glissements de terrain catastrophiques. Des dizaines de milliers de maisons ainsi que des églises historiques datant du début du catholicisme aux Philippines avaient été détruites.

En 1990, un tremblement de terre de magnitude 7,8 dans le nord des Philippines avait fait plus de 1 200 morts, provoqué d’importants dégâts à Manille ainsi qu’une rupture du terrain sur plus de cent kilomètres.

Actu des pompiers humanitaires du GSCF