Les pompiers humanitaires du GSCF aux côtés des Sans Domicile Fixe

Image d’illustration du GSCF

200 000. C’est le nombre de personnes sans domicile fixe que compte la France en 2019.

Notre France, oui, celle de la richesse, du progrès, du savoir-faire artisanal, de la gastronomie, celle qui s’inquiète des droits fondamentaux, de la Paix, qui se soucie de réchauffer la pelouse avant un important match de foot…

Mais cette France ne semble pas se préoccuper de ce chiffre, 200 000 sans abri, qui n’a de cesse d’augmenter.

Lors de la création du GSCF en 1999,  l’association avait pour premier objectif d’intervenir lors de catastrophes naturelles et/ou humaines, le but étant de sauver des vies le plus rapidement possible.

Quelques années après, les pompiers humanitaires du GSCF ont mis en place des actions de développement.

En 2010, après un hiver particulièrement rigoureux, Thierry VELU, Président du GSCF, a décidé d’intervenir en complément des actions du GSCF auprès des personnes vivant à la rue.

Après une année à sillonner les rues pour rencontrer les personnes que nous appelons hypocritement “SDF”, il a été décidé de mettre en place un kit de survie.

En parallèle de nos maraudes, et bien conscients que ce kit n’est aucunement une solution pérenne, le GSCF lutte pour changer la prise en charge des personnes à la rue.

Distribution de kits de survie – février 2019

De nombreux rapports, prouvant les lacunes du système actuel et proposant des solutions concrètes, ont été transmis aux gouvernements successifs.

De multiples appels aux dons pour aider au financement de ces kits de survie ont été relayés.

Le Chef de l’Etat actuel, Monsieur Emmanuel MACRON, a été interpellé plusieurs fois par le Président du GSCF avec, notamment, l’envoi du Manifeste pour un changement de politique concernant la prise en charge des personnes à la rue.

Mais jusqu’à aujourd’hui, peu d’hommes politiques s’inquiètent du triste sort des personnes SDF.

Et pourtant, la hausse même de ce chiffre, qui augmente d’année en année, ne suffit-elle pas à prouver la véracité de nos dénonciations ? Et l’urgence de prendre le problème à bras le corps ?

Le Président du GSCF, plus que jamais, est déterminé à poursuivre cette lutte face à l’inégalité sociale qui est de plus en plus criante dans notre beau pays, et les diverses actualités le prouvent.

Et les pompiers humanitaires peuvent compter sur le soutien de leurs donateurs pour mener à bien leurs actions.

Nous poursuivrons notre combat le temps qu’il faudra pour, enfin, être entendus.

Car nous voulons croire que dans un jour proche, ce chiffre de 200 000 personnes SDF sera en baisse constante.

 

 

Signe distinctif de soutien aux personnes qui vivent dans la rue. Nous souhaitons que tant qu’il y aura des personnes abandonnées dans la rue, il y ait des citoyens qui portent le ruban vert en signe de protestation et d’indignation.