Les sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF de plus en plus reconnus

A l’aube de ses 20 ans, le Groupe de Secours Catastrophe Français, qui est  reconnu pour ses capacités à répondre aux situations d’urgence, multiplie ses interventions aussi bien en France qu’à l’étranger.

Si, lors de sa création en 1999, l’objectif du GSCF était d’intervenir lors de catastrophes naturelles, l’ONG s’est confortée dans ce domaine, mais s’est également diversifiée, tant par les moyens utilisés que par les missions effectuées.

Séisme en Indonésie – Octobre 2009

Des équipes de plus en plus performantes

Les missions de secours amènent les membres de l’ONG sur de nombreux théâtres d’opérations tels qu’en Indonésie, à Haïti, en Inde, en Turquie, aux Philippines, où le GSCF est intervenu aussi bien sur des séismes, que des inondations, des cyclones ou lors de missions de soutien…

Ces interventions se déroulent aussi bien sur le plan national, comme ce fut le cas dernièrement  lors des inondations dans l’Aude, en octobre dernier, ou dans l’Eure, ce 23 juillet 2019, où une équipe de télépilotes de drones du GSCF a appuyé les opérations du Service Départemental d’Incendie et de Secours dans le département.

Chacune de ces missions est analysée, dans le but de toujours améliorer la réponse apportée par les sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF.

Une équipe est constituée au sein du GSCF dénommée Force d’Action Rapide Humanitaire (FARH), mise en place en 2014.

La FARH effectue régulièrement des stages de perfectionnement, en accord avec les actualités telles que la multiplication des attentats (comme la formation aux secours tactiques à laquelle certains de nos membres ont participé), se dotent de nouveaux matériels plus performants, et ce avec pour unique but d’être en capacité de sauver le maximum de vies possible lors de nos opérations de sauvetage, comme au Népal où 2 personnes ont pu être sorties vivantes des décombres : VIDEO

Diversification de nos missions

Ces différentes interventions font également prendre conscience à Thierry VELU, Président Fondateur du GSCF, de l’importance d’anticiper les multiples catastrophes naturelles et/ou humaines, de mieux préparer les populations régulièrement impactées par ces cataclysmes.

C’est dans ce sens que dès 2005, des missions d’assistance et de développement voient le jour. Car s’il est primordial de porter secours aux victimes des catastrophes naturelles lors de leur survenue, il est tout autant essentiel que ces populations, par le biais des secours locaux, soient aptes à réagir de la manière la plus adaptée possible.

Mission en Birmanie – Mai 2008

Ainsi, l’apport de matériel médical, de matériel de secours, la formation à l’ utilisation de ce matériel sont essentiels pour renforcer les capacités de réponse de ces pays face aux multiples catastrophes qui les frappent.

Le GSCF s’appuie sur de nombreux partenaires, sur le plan international, faisant suite à ces missions de développement.

Nos sapeurs-pompiers humanitaires interviennent régulièrement dans ce cadre en Haïti, en Indonésie, au Maroc

Le GSCF au Pakistan

Si notre vocation première est d’intervenir lors de ces catastrophes naturelles et/ou humaines, les sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF sont également présents sur le plan national.

Notre ONG agit en faveur des personnes SDF, par le biais des distributions de kits de survie, mais aussi et surtout en se battant pour que la prise en charge de ces personnes sans abri soit complètement revue.

Maraude auprès des personnes SDF

De nombreux projets en cours

Si, en près de 20 années d’existence, le GSCF n’a eu de cesse de progresser, il y a encore beaucoup à faire, tant sur le plan national qu’international.

Nous sommes de plus en plus sollicités pour des missions de soutien et de développement, et les sapeurs-pompiers du GSCF feront tout pour pouvoir répondre présents auprès de toutes ces populations en détresse.

Toutes nos missions, toutes nos actions, tous nos progrès ne sont possibles que parce que de nombreuses personnes nous soutiennent.

Alors MERCI à vous tous, partenaires, donateurs, adhérents : c’est tous ensemble que nous bâtissons l’avenir du GSCF !