Les sapeurs-pompiers humanitaires du GSCF vous disent MERCI!

A l’aube de cette nouvelle année qui démarre, l’heure des bilans est arrivée.

Nous revenons ainsi sur les actions que nous avons pu mener au cours de l’année écoulée :

Nous avons pu nous rendre en Croatie, dans le cadre de missions de développement et d’apport de matériel, auprès de nos homologues de Rovisce, avec qui nous avons mis en place un partenariat.

Nous avons également pu établir des contacts avec le Cameroun, où l’association HOPE nous représente et où nous espérons  nous rendre au cours de cette année 2019.

Une mission a également été effectuée en Bosnie-Herzégovine, suite à une demande de soutien de la part des sapeurs-pompiers de Bosanska-Krupa.

Après le séisme suivi d’un tsunami sur l’île des Célèbes, les sapeurs-pompiers du GSCF ont été porter secours aux victimes de cette catastrophe en Indonésie, à la demande des SAR (Search and Rescue) du pays.

Nous avons également été en Roumanie, auprès des gardes-forestiers et des sapeurs-pompiers de Viseu, pour leur offrir un drone et les former à l’utilisation de ce type d’appareil.

Sur le plan national, le GSCF a multiplié ses actions:

– D’abord dans l’aide apportée aux personnes sans domicile fixe, par la distribution de kits de survie, mais aussi par l’envoi du Manifeste pour un changement de politique concernant la prise en charge des personnes à la rue.

– Ensuite, avec nos missions de reconnaissance à l’aide de nos drones, comme dans l’Eure suite aux inondations de juin dernier.

– Ou encore par l’aide matérielle que nous avons apportée aux sinistrés de l’Aude, après les fortes inondations qui ont touché le département.

Si nous avons pu mener à bien toutes ces actions, c’est grâce à vous, donateurs.

En effet, c’est de vous avoir à nos côtés, d’avoir votre confiance, qui nous permet d’aller sur le terrain pour aider le plus grand nombre.

La force de nos sauveteurs, c’est vous!

Alors en ce début d’année, nous tenions à vous exprimer notre gratitude.

Une seule question se pose pour 2019:

Jusqu’où nous emmènerez-vous?