L’incendie le plus meurtrier de Californie continue sa progression

L’état de la côte ouest des Etats-Unis est ravagé par plusieurs incendies, les plus meurtriers depuis 1933. Quelque 80 000 hectares ont été réduits en cendres, de même que près de 7000 bâtiments. Au moins 31 personnes sont mortes et 228 autres sont portées disparues.

Des milliers de pompiers continuaient ce lundi à lutter contre les flammes du pire incendie de l’histoire de la Californie, le “Camp Fire”, déjà responsable de la mort de 29 personnes et encore loin d’être contenu.

Six nouveaux corps ont été découverts dimanche sur le passage du “Camp Fire”, faisant de cet incendie, qui fait rage depuis jeudi au nord de la ville de Sacramento, le plus meurtrier de l’histoire de cet état avec le “Griffith Park Fire” de 1933.

Par ailleurs, un autre incendie, le “Woolsey Fire”, a fait deux victimes dans le sud de la Californie.

Le shérif du comté de Butte a explique dimanche que la recherche d’éventuels corp supplémentaires était très difficile, précisant que les autorités étaient toujours sans nouvelles de 2278 personnes.

“Il y a tellement de décombres dans certaines de ces zones qu’il est très difficile de déterminer s’il pourrait y avoir des restes humains” a-t-il déclaré au sujet du feu qui a dévasté plus de 45 000 hectares et plus de 6540 bâtiments.

De forts vents venus du nord-est continuaient à souffler lundi sur la région, où plus de 4500 pompiers étaient à pied d’oeuvre, avec une température maximale de près de 20°C  prévue dans la journée et pas une goutte de pluies attendue d’ici la fin du mois.

Les soldats du feu, venus de tout le pays, sont accompagnés sur le terrain d’anthropologistes et d’un laboratoire d’analyse ADN pour identifier les corps, parfois réduits à de simples fragments d’os.

La ville de Paradise a été littéralement rayée de la carte, laissant la place à des paysages de désolation.

Lundi matin, le “Camp Fire” n’était toujours contenu qu’à 25%, mais sa surface a été réduite de 4500 hectares. Les pompiers s’attachent notamment à protéger les bâtiments menacés par les flammes.

Les vents compliquent également la tâche des pompiers qui combattent le “Woolsey Fire” , un autre incendie localisé dans la banlieue ouest de Los Angeles, près de la célèbre station balnéaire de Malibu.

Plus de 250 000 personnes ont reçu l’ordre d’évacuer leurs domiciles dans une vaste région près de Sacramento, capitale de cet état de l’ouest des Etats-Unis, et à Malibu et ses environs.

Un troisième incendie, le “Hill Fire”, dans le comté de Ventura, au nord-ouest de Los Angeles et Malibu, était lui en passe d’être maîtrisé et contenu ce lundi.

Depuis un an, la Californie enchaîne les incendies majeurs, qui ont fait, au total, près de 100 morts, et brûlé des centaines de milliers d’hectares.

 

Source: le figaro