Normandie: un jeune incendiaire harcelait au téléphone les sapeurs-pompiers

Depuis le mois de décembre dernier, le standard du centre opérationnel d’incendie et de secours (CODIS) de Seine-Maritime, qui traite les appels du 18, était régulièrement dérangé par un étrange interlocuteur, leur signalant des départs de feu.

Si dans  certains cas, les pompiers pouvaient constater la véracité de l’appel, d’autres fois, il s’agissait de fausses alertes ou d’appels fantaisistes.

Las d’être ainsi harcelé, le centre opérationnel a déposé une plainte à la police, et après identification des appels et du propriétaire des 2 lignes téléphoniques utilisées, les enquêteurs ont mis sous surveillance un jeune habitant de Darnetal, dans la banlieue de Rouen âgé de 17 ans.

Le jeune homme, déjà impliqué par le passé dans des affaires de dégradations de biens par incendie, outrages et rébellion, a été interpellé jeudi 10 juillet et placé en garde à vue. L’enquête a permis d’établir rapidement que le mis en cause était l’auteur d’au moins huit incendies de véhicules dont trois par propagation et de cinq feux de conteneurs à déchets.

Il aurait également passé une quinzaine d’appels malveillants au “18”, au cours des deux derniers mois.

Selon ses déclarations, le jeune homme téléphonait aux pompiers et allumait ces feux dans le but d’obliger la police à intervenir afin de caillasser les fonctionnaires. Le jeune délinquant a été déféré ce vendredi après-midi au palais de justice.