Philippines : huit morts dans des inondations, des dizaines de milliers d’évacués

D’importantes inondations aux Philippines ont fait au moins huit morts. Plusieurs personnes sont toujours portées disparues.

Philippines

Huit personnes sont mortes et près de 46 000 autres ont fui leurs maisons aux Philippines, touchées par d’importantes inondations le jour de Noël, ont indiqué lundi les autorités de la défense civile. En outre, 19 personnes sont portées disparues après une semaine de fortes pluies saisonnières dans les régions du sud et de l’est de l’archipel, ont-elles ajouté dans un bilan actualisé.

Les garde-côtes ont rapporté avoir porté secours à plus d’une vingtaine de familles dans les villes d’Ozamiz et de Clarin au plus fort des inondations.

Les eaux sont montées jusqu’au niveau de la poitrine dans certaines zones, mais il s’est arrêté de pleuvoir aujourd’hui. Sur les 45 700 personnes évacuées de leurs maisons, 33 000 résidaient d’ailleurs à Gingoog.

Quatre décès, dont trois par noyade, ont été signalés dans les villes voisines de Jimenez et Tudela, dans le sud du pays. Deux autres personnes, dont une petite fille, se sont noyées dans les villes de Libmanan et Tinambac, dans l’est du pays, ont indiqué les autorités de la défense civile.

Un pays vulnérable au changement climatique

Le centre et le sud des Philippines, pays fortement exposé aux catastrophes naturelles, ont été touchés par des intempéries alors que les vacances de Noël commençaient seulement dans cet archipel de 110 millions d’habitants, dont nombre d’entre eux retournent dans leur ville natale à cette occasion pour retrouver leur famille.

Les Philippines sont classées parmi les pays les plus vulnérables face aux effets du changement climatique. Les scientifiques préviennent que les tempêtes deviendront de plus en plus puissantes à mesure que la planète se réchauffe.

Le GSCF est intervenu à plusieurs reprise aux Philippines, notamment en 2013 lors du passage du super typhon Haiyan.