Pourquoi l’Etna pourrait provoquer un tsunami en Méditerranée

L’un des flancs du volcan le plus actif d’Europe s’enfonce peu à peu dans la mer Méditerranée. Un effondrement brutal provoquerait d’énormes tsunamis.

Ses coups de sang réveillent déjà régulièrement les Siciliens sous un ciel de fumée et de poussière.

Mais l’Etna cache une autre menace : selon une étude publiée par la revue scientifique Science Advances, le volcan le plus actif d’Europe s’enfonce de plusieurs centimètres par an, ce qui pourrait à terme provoquer des tsunamis en mer Méditerranée.

C’est le flanc sud-est du géant sicilien qui pose problème. D’après les chercheurs de l’institut océanographique allemand, qui ont étudié ses mouvements durant un an et demi, celui-ci glisse de 3 centimètres par an dans la mer à cause de la gravité (et donc de son propre poids).

Le chiffre paraît réduit mais, à la longue, “nous ne pouvons pas exclure que ce mouvement évolue en effondrement catastrophique”. 

Une lourde menace pour les habitants d’une région qui, entre Messine et Catane, est densément peuplée. Mais ils ne sont pas les seuls concernés.

“Le déplacement soudain de grandes quantités de matière peut provoquer des tsunamis aux effets dévastateurs” craignent en effet les vulcanologues. Un scénario catastrophe qui aurait déjà touché les côtes de l’actuel Israël il y a quelque 8 000 ans.

 

 

Source : l’est républicain