Prise d’otages du Beslan le 1er septembre 2004: le GSCF y était

La prise d’otages de Beslan commence le 1er septembre 2004, lorsque des terroristes armés prennent en otages environ un millier d’enfants et d’adultes, dans l’école numéro un de Beslan, dans la Fédération de Russie.

Le 3 septembre, après 3 jours de siège, une explosion dans l’école crée un mouvement de panique chez les enfants, sur lesquels les preneurs d’otages tirent. Suite à cela, les autorités Russes donnent l’assaut.

Au vu de la situation et du nombre de personnes séquestrées dans le gymnase, notamment des enfants, le GSCF propose aux autorités de la fédération de Russie l’envoi d’une équipe de 10 personnes et de matériel de première urgence afin de procéder aux soins, ceci en prévision d’un assaut.

L’équipe du GSCF, composée de sapeurs-pompiers et d’un médecin, s’est ainsi mise à disposition des autorités de Russie .

La mission a permis d’apporter du matériel de secours, et de porter assistance à de nombreuses victimes, notamment des enfants.

Le bilan de l’attaque est très lourd: 331 civils, dont 186 enfants, sont décédés.

783 personnes seront blessées, parmi lesquelles beaucoup d’enfants.

Profondément marqué par cette mission, le GSCF, soucieux de toujours voir s’améliorer les compétences de ses sapeurs-pompiers, a participé récemment à une formation aux secours tactiques.

Pour consulter le rapport de mission: accès.