Quand le GSCF est missionné six mois après le tsunami de 2004 pour une expertise

Il y a tout juste 16 ans, du 4 au 9 juin 2005, les pompiers humanitaires du GSCF réalisaient une mission très particulière au sein du SOFITEL Magic Lagoon, hôtel de la région de Khao Lak (Thaïlande).

Nous étions missionnés afin de réaliser une levée de doutes à l’hôtel SOFITEL, où de nombreux résidents français étaient en vacances, concernant l’éventualité de retrouver des personnes disparues à la suite du tsunami de décembre 2004.  

C’est dans ce cadre qu’un rapport, qui restera confidentiel, a été remis à Stéphane GICQUEL, qui était l’interlocuteur de l’association des victimes du SOFITEL de Khao Lak, association qui nous avait missionnés ; rapport également remis au ministre des Affaires étrangères et au groupe ACCOR.

L’ensemble de la mission a été financé et pris en charge par le groupe ACCOR.

Découvrez ci-dessous notre reportage vidéo concernant cette intervention très particulière de notre
équipe.

Message de l’association des victimes du SOFITEL de Khao Lak :

Durant toutes ces recherches, de multiples acteurs sont intervenus dans des conditions bien souvent difficiles. Au nom de toutes les familles membres de notre association, nous voulons solennellement leur exprimer ici toute notre reconnaissance, tant ces recherches sont importantes pour l’apaisement de chacun. Nous tenons à saluer plus particulièrement le colonel KHEMMARIN, présent dès les premiers temps ; le commandant ANDRE, et à travers lui tous les gendarmes présents à un moment ou à un autre sur le site, et notamment la brigade cynotechnique du centre
de Grama ; le lieutenant BARRANCO, de la Sécurité civile ; Thierry VELU et les pompiers du Groupe Secours Catastrophe Français ; MM MARONESE et JUSTIN, architectes libéraux membres de l’ONG Architectes de l’urgence ; MM. SEIGNEUR et FOUROT, du groupe ACCOR, pour leur coopération et leur disponibilité sur place et à Paris.